Montpellier : Nouvelle fac de médecine en 2015

Ecrit par

En 2015 les étudiants de Médecine de Montpellier auront un bâtiment flambant neuf coutant la modique somme de 38 millions d'euros à la région Languedoc-Roussillon. Les travaux débuteront à l'automne prochain. Zoom sur le projet.

Si l'université de Montpellier II envoie un satellite dans l'espace, hier était présenté le projet de construction de la nouvelle Faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes. Cet investissement a pour objectif de former encore plus d'étudiants, au nombre exact de 7 500 sur une surface de 12 112 m2 sur 6 étages. Après un concours avec 120 architectes en lice c'est François Fontès qui a eu l'honneur de voir son projet adopté. Un projet ne reniant en rien l'histoire de cette faculté, à savoir que c'est la plus ancienne du monde. Pour se souvenir du temps passé, à l'arrière du bâtiment les étudiants pourront admirer un jardin avec des statues de notamment Lapeyronie, faisant référence à 800 ans d'histoire. '' C'est un très grand moment, un des ces moments qui compte pour Montpellier et pour l'histoire du Languedoc-Roussillon '' a déclaré l'architecte lors de la présentation. L'histoire est une chose, ne pas oublier ses racines en est une autre. Christian Bourquin ne l'a pas omis, ''l'esprit de la Méditerranée, ce n'est pas un toit à tuile, des génoises et des fenêtres à petits carreaux (...) la toiture est percée de trous pour capter la lumière, très crue''. Le passé, le patrimoine culturel, c'est bien beau mais le montpelliérain François Fontès a aussi insisté sur les fondamentaux actuels comme il le souligne, '' le bâtiment respectera les grands principes de l'architecture moderne. Il sera beau, fonctionnel et respectueux des contraintes en matière d'économie d'énergie ''.

Montpellier : Nouvelle fac de médecine en 2015 - photo
Montpellier : Nouvelle fac de médecine en 2015 - photo
Montpellier : Nouvelle fac de médecine en 2015 - photo

L'architecte a voulu offrir un nouveau souffle à l'université montpelliéraine. Peut-être que Miss France 2013 pourra s'y prêter, unique en France les internes pourront s'acclimater à la télé médecine. En partenariat avec des industriels et des praticiens hospitaliers un laboratoire de robotique médicale sera installé pour développer et expérimenter de nouvelles applications. François Foncès va donner aux étudiants un centre de simulation pour être en immersion dans un bloc opératoire. Pour Jacques Bringer, le doyen de la faculté, c'était inévitable, ''cette médecine est incontournable aujourd'hui, et on ne peut plus se contenter d'apprendre en amphithéâtre et dans des salles de classe'' a-t-il ponctué dans Midi Libre. Cinq amphithéâtres et plus de la moitié de la faculté dédiée à la pratique, c'est l'avenir de l'université Montpellier 1.