Michelle Obama : Ses profs lui avaient déconseillé d'aller à la fac !

Ecrit par

Certains feraient mieux de tourner sept fois la langue dans leur bouche avant de parler. Les profs de lycée de Michelle Obama ont tenté de la dissuader d'aller à la fac.

La première dame des Etats-Unis peut se féliciter d'un parcours universitaire exemplaire. Après une enfance dans le quartier de South Shore à Chicago dans l'Illinois (nord-est des Etats-Unis), Michelle Obama a poursuivi des études de droit. Elle est actuellement diplômée de Princeton et d'Harvard. Pourtant, il aurait pu en être bien autrement si elle avait écouté ses professeurs au lycée. Michelle Obama (51 ans) vit alors avec ses parents, qui n'ont aucun diplôme universitaire. Elle a frère de deux ans son aîné, Graig Robinson. Il deviendra joueur de NBA avant d'entraîner les Beavers d'Oregon State, l'équipe de basket-ball de l'Université d'Etat de l'Oregon. "Quand j'étais encore une petite fille, même si j'étais vive et curieuse, et que j'avais mes propres opinions, les gens étaient le plus souvent intéressés par ce qu'avait à dire mon frère" se souvient la première dame, d'après Teen Vogue. Une forme de sexisme banale dans les années 1960. Un mode de pensée contagieux, à la longue même les étudiantes deviennent sexistes entre elles. C'est aussi une période de grands changements pour la communauté afro-américaine. Le sommet de la lutte pour les droits civiques date de 1968... à l'époque, Michelle Obama est âgé de 6 ans.

Michelle Obama : Ses profs lui avaient déconseillé d'aller à la fac !
Michelle Obama : Ses profs lui avaient déconseillé d'aller à la fac !

Mais les préjugés - raciaux ou sexistes - ne disparaissent pas en un claquement de doigts sur décision politique. "Je me souviens d'avoir rencontré certains enseignants qui supposaient qu'une fille comme moi ne pouvait pas être bonne élève. On m'a même dit que je ne serai jamais admise dans une prestigieuse université, et que je ne devrais même pas m'embêter à postuler" raconte Michelle Obama. Une fin de non-recevoir que la jeune fille refuse d'accepter... et son entêtement finira par payer. Si les choses ont évolué depuis son adolescence, la première dame tient à témoigner pour encourager les jeunes filles - de couleur ou non - à poursuivre leurs rêves d'éducation. La first lady n'a pas hésité à raper "Go to college !" à la maison blanche. Michelle Obama tient à ce que les jeunes filles s'accomplissent à travers leur intelligence, pas uniquement à travers leur beauté. "Ces filles ont le même potentiel que mes propres enfants, et moi-même à leur âge. Sachant que cela existe, je ne peux pas m'en détourner" conclut-elle. Que pensez-vous de cette histoire ?

Source : Madame Le Figaro