Malia Obama, les étudiants de Brown lui présentent des excuses !

Ecrit par

La fille du Président des États-Unis est en pleine tournée des universités afin de choisir son campus de l'année prochaine. Avec Brown, l'affaire était plutôt mal partie.

Le début de l'automne est une saison particulière pour les lycéennes de dernière année aux États-Unis. Les futures étudiantes font le tour des universités, pour déterminer sur quel campus elles feront leur première rentrée à la fac. Malia Obama - la fille aînée du Président - a maintenant 17 ans, l'âge de commencer ses études supérieures. La jeune fille avait fait parler d'elle bien involontairement la semaine dernière. Sur le campus de Brown à Providence, dans l'État du Rhode Island (nord-est des États-Unis), Malia Obama assistait à une fête étudiante. Jusque là rien d'extraordinaire... jusqu'à ce que de petits indiscrets en mal de notoriété sur les réseaux sociaux la prennent en photo près d'une table de beer pong. Ce jeu à boire est très en vogue dans les facs américaines. Petit problème, la fille du Président n'a pas encore 21 ans. Malia Obama a peut-être accepté un verre ou deux, mais elle n'a pas terminé la soirée ivre morte. En somme, beaucoup de bruit pour trois fois rien.

Quand vous êtes une "fille de" au pays de l'Oncle Sam, vous devez vous attendre à ce genre de surprise. Passé le mini-buzz des photos compromettantes sur Snapchat, les autorités du campus n'ont pu que regretter l'incident. Au vu de la quasi non-existence du "crime", ce sont les photographes indélicats qui sont maintenant montrés du doigt. Un juste retour de flammes qui ne fait pas les affaires de l'université. Malia Obama n'est pas seulement une personnalité prestigieuse, c'est aussi une excellente élève... mais après un premier accueil pareil, pas sûr qu'elle ait envie de revenir. Le journal étudiant de la fac a donc publié une tribune pour s'excuser de l'immaturité de ses étudiants. "C'est une honte que Malia Obama n'ait pas pu visiter Brown et s'amuser à une fête sans faire dès le lendemain la une des journaux. Les médias sociaux ont tellement intégré notre vie quotidienne que nous avons oublié les conséquences qu'ils pouvaient provoquer. Ce que nous choisissons de poster sur les réseaux n'est pas seulement visible de nos amis, mais public si nous ne protégeons pas nos comptes" écrit le Brown Daily Herald. Malia Obama n'a toujours pas révélé où elle comptait aller à la fac. Que pensez-vous de cette histoire ?

Source : HerCampus