#MaifFirstTime : 1ères galères de santé, ils nous disent tout !

Ecrit par

Les soucis de santé, on ne veut jamais vraiment trop y penser (on est jeune et invincible). Mais ça nous arrive pourtant au moins une fois dans notre vie de pré-trentenaire. D’où la nécessité de prendre les devants.

Qui ne s’est jamais cassé le petit orteil en faisant du volley ? Okay, c’est peut-être juste nous… mais il vous est arrivé au moins une fois un pépin de santé au quart de siècle ! Note : la gueule de bois ne compte pas. On vous parle de vrais pépins de santé ! Ceux qui nécessitent des soins et pour lesquels vous êtes bien contents d’avoir une couverture santé. Il y a quelques temps, on vous parlait de vos premières galères en voiture #MaifFirstTime. Aujourd’hui, vous l’aurez donc compris, c’est aux soucis de santé que l’on s’intéresse. Trois jeunes actifs ont accepté de témoigner et de nous parler de leurs premières galères. On commence avec Raphaël, ingénieur : "J’étais parti avec des potes pendant les vacances d’hiver dans une station de ski faire un peu de snowboard. Pour faire une super piste, on a dû prendre un tire-fesses et, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais je suis tombé bêtement. Manque de chance, mon pote, qui arrivait derrière m’a percuté avec son snow. Il a fallu que ça soit le nez qui prenne. Résultat des courses : nez cassé et il a fallu opérer pour réaligner tout ça. C’est là que j’ai découvert le prix de l’hosto. La vache ! Ma mère m’en parle encore : "la prochaine fois, tu m’écouteras, je t’avais bien dit de prendre une complémentaire". Oui Maman ! Bien sûr Maman !""

shocked animated GIF

Clara, secrétaire, elle, a dû se faire opérer des dents de sagesse : "Il fallait bien que j’y passe et après examen par le dentiste (sympa, la radio panoramique non remboursée !), je me suis donc fait enlever mes 4 dents de sagesse à l’hôpital. J’avais vraiment hésité et repoussé l’opération jusqu’à ce que la douleur soit devenue insupportable, parce que je n’avais pas de complémentaire santé et je savais donc que la facture serait salée. En effet, elle l’était et bien plus que je ne l’avais imaginé!". Louise, journaliste, a dû mettre des lunettes du jour au lendemain et a été très contente de pouvoir compter sur son assurance : "Après quelques semaines de travail, je me suis aperçue que mes yeux ne tenaient plus et que je devais prendre des lunettes si je voulais espérer continuer à exercer mon métier. J’avais un peu peur du prix que j’allais payer mais grâce ma mutuelle, je n’ai presque rien payé !" . Votre affiliation à la sécurité sociale ne suffira donc pas toujours à payer vos frais médicaux et c’est pourquoi beaucoup de jeunes actifs font le choix de prendre une assurance santé aussi. Vous aussi, pensez à MAIF First pour votre première assurance santé !