Logement étudiant : On lui propose un lit sous l'escalier comme Harry Potter !

Ecrit par

Trouver un logement étudiant à Londres est un véritable marathon. Cette étudiante s'est vue proposer... un matelas sous un escalier !

En Angleterre, les étudiants à la recherche d'un logement vivent un véritable parcours du combattant. Si certains étudiants fortunés ont la chance d'occuper les locations les plus chères du pays, les autres jeunes londoniens courent les annonces. Dans un marché aussi tendu, les propriétaires n'hésitent pas à abuser de leur position. Se loger à Londres coûte très cher, entre 500 et 950 livres sterling (soit environ 678 et 1289 euros) de loyer par mois. Le parc immobilier est réputé en piteux état. Bonjour l'appartement insalubre ! Enfin, quand vous trouvez un appartement. Alex Lomax (23 ans) cherchait juste une chambre d'étudiante. Elle a découvert le placard d'Harry Potter à la place. Furieuse, la jeune fille a partagé sa déconvenue sur Twitter le 30 septembre 2015.

"On m'a littéralement proposé un lit sous l'escalier pour 500 livres par mois. Va te faire f**tre Londres ! #NonMerci #privetdrive !?" écrit la jeune fille, récemment diplômée de l'université. Nous ignorons si cette pratique est légale à Londres. Aucun doute en revanche sur sa non-compatibilité en France avec la loi Carrez. Alex ne reste pas longtemps sur place, juste le temps de prendre cette photo. "Je suis partie aussi vite que possible, en prétendant que la chambre ne me convenait pas" a-t-elle raconté à Mashable. L'annonce sur internet était pourtant alléchante. "Nous recherchons une personne amicale, ouverte d'esprit et extravertie pour rejoindre notre colocation dans notre grande maison de Clapham. Nous sommes un groupe d'amis sympas et nous aimons passer du temps ensemble - nous ne cherchons pas quelqu'un qui préfère rester enfermé dans sa chambre. La chambre est livrée avec un lit. Les charges sont partagées, environ 60 livres par mois". Le manque de place ne devrait pas faire partie des 5 choses auxquelles on n'échappe pas en colocation. Comme dirait Alex, non merci. Avez-vous déjà trouvé un logement étudiant aussi petit ?

Source : Telegraph