Logement : La caution locative pour aider les étudiants

Ecrit par

Trouver un logement est le principal problème des étudiants. L'État a décidé de leur venir en aide.

La FAGE avait rappelé, à juste titre, que le loyer était le premier poste de dépense des étudiants. Les loyers coûtent chers, voire beaucoup trop chers dans les grandes villes, comme à Paris, où le loyer est carrément hors de prix ! Trouver un logement à un prix décent à Paris relève de la mission impossible. Et c'est encore moins évident quand l'étudiant n'a pas de garants (pour pallier à des loyers impayés). En effet, le propriétaire préférera toujours un locataire avec deux parents aux salaires réguliers, qu'un jeune étudiant aux revenus précaires. La garantie, quant au réglemente du loyer, n'est pas la même. Mais, poussé par les organisations étudiantes, l'État a réagi.

Logement : La caution locative pour aider les étudiants

L'État a mis en place la caution locative étudiante (CLé). Elle dispense aux étudiants de moins de 28 ans et n'ayant pas de garants, de payer la caution demandée à chaque engagement pour un logement car, d'après Geneviève Fioraso, la secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, "la difficulté de l'accès au logement ne doit pas être un obstacle à la poursuite d'études et à la réussite des étudiants". En cas d'impayés, Libération précise que le propriétaire sera dédommagé par un Fonds de garantie (l'argent de l'État et de la Caisse des impôts). En contrepartie, les bénéficiaires de cette garantie de l'État devront verser une cotisation équivalente à 1,5% de leur loyer. Mais cette annonce arrive trop tard car beaucoup d'étudiants ont déjà leur logement et ne pourront donc pas profiter de la garantie de l'État. "Le gouvernement n'a pas intégré que, depuis plus de 10 ans, les étudiants font leur rentrée début septembre", petit pique d'un porte-parole de la FAGE. Meilleur que ce prof à qui un élève avait répondu "Yolo", et qui l'avait vanné dur en retour ?