Logement étudiant : Les containers, une bonne idée ?

Ecrit par

Depuis quelques années, la mode des logements étudiants dans des containers se répand en France. Si dans l'idée, la démarche a tout pour plaire aux étudiants, quelques interrogations subsistent. meltyCampus fait le point.

L'idée vient des Pays-Bas. Depuis leur apparition là-bas, en 2004, les containers aménagés ne cessent de se "reproduire" en France. Pour pallier à la pénurie de logements étudiants dans un premier temps mais aussi pour proposer aux étudiants, des alternatives moins couteuses que les chambres en résidence universitaire (les astuces pour payer moins cher, c'est ici !). En effet, au-delà du caractère "fun" du logement, les avantages de ces containers sont multiples : faibles loyers (comptez environ 300 euros), grandes surfaces (généralement 25 m²), équipement complet, accès WiFi, accès possible aux personnes à mobilité réduite, etc. L'aménagement de chaque container coute environ 48 000 euros. Dans ce prix sont compris, des travaux d'isolation et d'imperméabilisation ainsi que l'aménagement intérieur de la pièce, selon le site capcampus.

Logement étudiant : Les containers, une bonne idée ?

Dans les 4,8 millions d'euros qu'aura couté la mise en service de cette centaine de containers en France, l'Etat a injecté 1 million d'euros dans le cadre du plan de relance. Finalement peu au regard de l'investissement total. Un investissement qui commence d'ailleurs à montrer ses limites. Depuis quelques temps, bon nombre d'étudiants ayant investis les containers se plaignent d'infiltration d'eau ou de matériels défectueux. À cela s'ajoutent des soucis d'isolation et de rouille, notamment au niveau de la tôle. Des problèmes de poids qui inquiètent. D'autant plus que les premiers retours économiques annoncent de mauvaises surprises. Si au départ une économie de 20 à 30 % était envisagée par rapport à une résidence universitaire, les prévisions en sont loin. Pas étonnant du coup de voir les grandes villes de France être réticentes à l'expérience. A noter toutefois que 40 000 apparts étudiants ont été promis d'ici 2017.

Source : http://www.capcampus.com