Logement étudiant : Comment repérer les arnaques ?

Ecrit par

La course au logement est à chaque rentrée universitaire, le théâtre malheureux d'arnaques subies par les étudiants. Aujourd'hui, meltyCampus va tenter de vous aider à les repérer et surtout à éviter de tomber dans le piège tendu par certaines, pourtant séduisantes.

Le mandat cash est une arnaque très fréquente en ce qui concerne l'acquisition de logements étudiants. Généralement pour des biens à loyer très faible, les "propriétaires" vont demander à l'étudiant une preuve de solvabilité et un dépôt de mandat cash urgent à la Poste. Le code remis à l'étudiant ayant effectué le dépôt sera alors récupéré par les escrocs qui s'empresseront de "disparaitre" sans laisser aucune trace de vie. Attention donc, car même en cas de plainte, il est rare de voir celle-ci aboutir. N'acceptez aucune proposition louche au risque de perdre votre argent sans pouvoir le récupérer. Capcampus précise que même des sites comme Leboncoin ne sont pas épargnés par ce type de démarche crapuleuse.

Logement étudiant : Comment repérer les arnaques ?

Les marchands de listes quant à eux se revendiquent "professionnels" de l'immobilier. En vous proposant de vous mettre directement en contact avec des loueurs après avoir déterminé vos critères de recherches, les marchands vous demanderont de vous acquitter de sommes allant de 150 à plus de 500 euros. Moins cher donc, que certaines agences qui demandent généralement un mois de loyer. Mais aussi moins sûr ! En effet, le fait d'avancer l'argent ne vous garantit pas de trouver un logement. Rien ne dit que ces marchands de listes n'ont pas vendu la même liste à plusieurs clients qui seraient alors eux aussi "sur le coup" pour ce bel appartement qui vous fait tant rêver. Payer de 150 à 500 euros pour se retrouver à 5 ou 10 personnes le jour de la visite ? Non merci ! Alors soyez vigilants ! Pour un petit topo sur les villes les moins chères au niveau des appartements étudiants, c'est ici.

Logement étudiant : Comment repérer les arnaques ?

En bref, pour éviter les arnaques, ne soyez pas trop crédules. Les annonces trop belles pour être vraies sont rarement gage de sécurité. Pour les appartements ayant des loyers très faibles par rapport au prix du marché, inutile de se leurrer, il s'agit bien souvent d'arnaques. Attention aussi à ne jamais envoyer d'argent pour une "réservation". Et ce pour n'importe quelle raison, quelle qu'elle soit, puisqu'en France, le paiement en avance pour une réservation est interdit. En revanche, dans l'optique où les contacts seraient bien avancés avec un propriétaire, il est impératif d'effectuer une visite sur place de l'appartement. Histoire de s'assurer que les photos correspondent bien à la réalité. En attendant, cette bonne nouvelle devrait vous rassurer puisque 40 000 apparts étudiants ont été promis d'ici 2017 !

Logement étudiant : Comment repérer les arnaques ?
Source : http://www.capcampus.com