Logement : À quoi rêvent les étudiants ?

Ecrit par

En matière d'immobilier, les étudiants sont des clients difficiles. Une étude réalisée par Locservices à Amiens en témoigne. Explications avec meltyCampus

On ne cesse de le répéter : se loger est parfois un vrai casse-tête pour les étudiants. Dans la capitale parisienne, les prix sont parfois exorbitants –plus de 400€ pour des chambres d'environ 9m². Mais qu'en est-il dans les autres villes ? À Amiens, le site Locservice a décidé de se pencher sur le marché du logement étudiant. Comme le rappelle le courrier-Picard, 73 personnes ont ainsi été interrogées sur différentes critères : superficie, budget, type de logement… Et le grand gagnant est…le studio ! 57% des étudiants ont en effet choisi ce type de logement, qui apparait comme un bon compromis pendant les études. 39% des demandes concernent un studio meublé, ce qui permet d'éviter les galères de l'aménagement type "45 allers-retours chez I…" ou " J'ai monté ma chaise de bureau, mais je comprends pas, ils m'ont donné un paquet de vis en plus."… Économisons donc du temps et de l'argent, et optons pour les meublés ! En moyenne, les étudiants sont prêts à mettre 439€/mois pour un studio, meublé ou pas. Une somme dérisoire dans la capitale, mais qui représente déjà beaucoup pour la plupart des étudiants, dont les budgets sont de plus en plus restreints.

Logement : À quoi rêvent les étudiants ?

Les appartements, type T1 ou T2, sont aussi largement demandés, principalement par des étudiants en couple ou pour des colocations. Cette fois, meublés ou non, les étudiants n'en ont cure. À plusieurs, il est beaucoup plus facile de se partager les charges et meubler un appartement avec ses coloc' peut être assez drôle. Les étudiants sont prêts à investir jusqu'à 678€ pour un T3 en colocation. En revanche, pour les chambres simples (toilette sur le palier, kitchenette de la taille d'une cuisine barbie…), le budget des étudiants tombe à 287€. Agences de locations, vous voilà prévenues. Les étudiants ont posé leurs conditions ! Et si à quelques jours de la rentrée, vous êtes toujours sans logement et que vous êtes vraiment (mais vraiment ! ) désespérés, vous pouvez toujours tenter les foyers de bonnes sœurs!

Logement : À quoi rêvent les étudiants ?
Logement : À quoi rêvent les étudiants ?