Lisa, étudiante de 21 ans : Le Service Civique, "c'est donner de soi pour une cause qui nous tient à cœur" (EXCLU)

Ecrit par

Étudiante et joueuse de rugby, Lisa veut aujourd'hui valoriser le rugby féminin en Normandie dans le cadre de sa mission pour le Service Civique. Pour meltyCampus, elle revient sur cette expérience.

Si certains choisissent d'œuvrer dans le domaine de la solidarité, à l'instar de Côme, étudiant de 21 ans qui a trouvé sa voie grâce au Service Civique, d'autres préfèrent s'engager dans tout ce qui touche à l'environnement, la culture, l'éducation pour tous, la santé, ou encore le sport. C'est notamment le cas de Lisa Buisson, 21 ans, actuellement en 2e année du master Grande Ecole à NEOMA Business School de Rouen. Depuis 4 mois maintenant, cette rugby woman cherche à valoriser le rugby féminin en Normandie dans le cadre de sa mission. En exclusivité pour meltyCampus, elle est revenue sur cette expérience.

meltyCampus : Quand as-tu entendu parler du Service Civique ?

Lisa : J'ai découvert ça en première année d'école (ndlr : NEOMA Business School), il y avait des gens dans mon entourage qui en réalisaient. Mais je n'en connaissais pas le principe. Parmi toutes les filles de l'équipe, on est 8 à faire le Service Civique dans le domaine du sport : on a commencé notre mission en août parce que notre coach nous en a parlé. Il nous a proposé de les aider dans l'organisation, la communication et dans le démarchage du club de rugby féminin de Rouen. En tant que joueuse de rugby, on s'est senties investies et on s'est dit que ça pouvait être une bonne idée pour eux et pour nous. Le rugby féminin n'est pas encore hyper développé et encore moins en Normandie. C'est l'occasion de faire partager ce que ça nous a apporté.

mC : En quoi consistait ta mission ?

Lisa : On s'occupe de la distribution de flyers pour faire connaître le rugby féminin. On s'occupe aussi du site internet, qui est en train d'être refait et d'être remis à neuf, et on publie des informations dans les journaux locaux. On organise quelques évènements, comme la rencontre entre une startup qui produit de l'équipement de rugby féminin et les filles du club. On doit aussi apporter notre soutien à l'organisation des 10 ans du club. On essaie de faire aussi un peu de démarchage. Le but est vraiment de faire connaître et de rendre l'information la plus accessible possible.

mC : Qu'est-ce que cette expérience t'a apporté ?

Lisa : C'est assez intéressant de s'investir dans une structure différente de celle de l'école. C'est différent en terme d'organisation que celle qu'on a l'habitude de voir à l'école ou pendant nos stages. Les gens n'ont pas du tout la même approche, ni la même façon d'aborder les choses et c'est assez intéressant. Ils ont l'expérience, la connaissance, et l'habitude de ce milieu, que nous n'avons pas. Mais d'un autre côté, nous on a une vision qui est peut-être plus formatée, plus intéressante pour eux pour mettre en place de nouvelles choses.

mC : As-tu un conseil pour les jeunes qui ne savent pas vers quoi s'orienter ou qui hésitent ?

Lisa : C'est très formateur pour n'importe qui de faire une mission de Service Civique parce que c'est donner de soi pour une cause qui nous tient à cœur. C'est à la fois professionnalisant et enrichissant personnellement. Je pense que c'est quelque chose que tout le monde devrait faire.