Ligue des Champions 2013 : PSG-Valence, les étudiants regarderont-ils ce match ?

Ecrit par

Ce soir, le Paris Saint-Germain affronte le FC Valence en 8ème de finale de la Ligue des Champions, pour une place en quart de finale. meltyCampus est parti à la rencontre des étudiants pour savoir s'ils suivront la rencontre.

Le Real Madrid et Manchester United s'affrontaient hier. Aujourd'hui, le PSG est à 90 minutes d'un exploit. Celui de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Mais pour cela, les parisiens, emmenés par Thiago Silva, devront contourner le redoutable FC Valence. Les deux équipes se font face ce soir dans un match retour qui s'annonce palpitant. Vainqueur de la première confrontation, 2 buts à 1, le Paris Saint-Germain part avec un avantage. Le club de la capitale a 95% de chance de se qualifier. Une statistique que vont s'efforcer de faire mentir les espagnols. Sur les campus, comme à chaque journée de Ligue des Champions, on distingue facilement les étudiants-supporteurs : ils ont revêtu la tunique de leur équipe favorite. Florent est de ceux-là. Cet étudiant en littérature à l'université Paris 7 Diderot est un fervent supporteur du PSG. C'est le maillot bleu et rouge sur le dos, qu'il se livre à un pronostique. "Victoire du PSG. Je vais dire 2 à 1. On joue à domicile ce soir." Justement, ce soir, lui et d'autres étudiants de son T.D se rendront au Parc des Princes, l'enceinte des joueurs parisiens, pour vibrer devant les exploits de Pastore et ses coéquipiers. "Zlatan est suspendu mais Lavezzi sera sur le terrain. C'est une bombe ce joueur" affirme l'étudiant les yeux brillants.

Ligue des Champions 2013 : PSG-Valence, les étudiants regarderont-ils ce match ? - photo
Ligue des Champions 2013 : PSG-Valence, les étudiants regarderont-ils ce match ? - photo
Ligue des Champions 2013 : PSG-Valence, les étudiants regarderont-ils ce match ? - photo

A l'université Paris IV Sorbonne, moins d'effervescence. Mais il n'empêche que certains auront un oeil sur la Porte d'Auteuil. "Je le regarderai avec mon copain chez lui. Il adore Paris" déclare Carla, sac Prada sur l'épaule. "Pas très romantique pour une soirée entre amoureux mais bon…" sourit-elle. A ses côtés, Alexandra, étudiante dans la même filière, compatit et fait la moue. "Je ne suis pas le football. J'aime bien la fête lorsque l'équipe de France gagne, ce qui n'arrive pas très souvent, mais regarder un match, non merci." Trop ennuyeux d'après elle. La jeune femme préfère le basket. "Il y a plus d'action dans ce sport et surtout il y a Joachim Noah." Le pivot des Chicago Bulls absent au coup d'envoi, elle préfère réviser son prochain examen. Vincent, étudiant en économie, n'assistera pas, lui aussi, à la joute. Des travaux à rendre et une deadline serrée l'en empêche. Il se fend tout de même d'une analyse : "Tout le monde ne regardera pas ce match. Mais son retentissement ira bien au-delà de la sphère footballistique. Avec l'arrivé du Qatar, Paris est entré dans une autre dimension. Sans parler de la hype autours de Beckham et du tapage qu'une défaite pourrait engendrée. Même si on ne s'y intéresse pas, on n'échappera pas au PSG." Comme pour PSG-OM, le match de ce soir semble se jouer aussi dans les facs.