Les mutuelles étudiantes de nouveau mises au pilori !

Ecrit par

Les mutuelles étudiantes ne sont pas en odeur de sainteté. Un rapport remis par un député en décembre 2015 pointe leur mauvaise gestion.

Les étudiants ont deux cauchemars, leur UFR et leur mutuelle. Le 9 décembre 2015, le député Les Républicains Jean-Pierre Door a rendu un rapport sur les mutuelles étudiantes à la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale. Le constat est accablant, mais met en lumière des secrets de polichinelle pour les premiers concernés. En France, deux réseaux de mutuelles se font concurrence. Il y La Mutuelle Des Étudiants (LMDE) et les mutuelles du réseau régional éméVia. La première est en faillite. La LMDE est placée depuis l'année dernière en sauvegarde judiciaire. Le syndicat étudiant La Fage prône depuis plusieurs années le rattachement des étudiants au régime général de la sécurité sociale. Ses représentants ont saisi l'occasion pour relancer leur demande. "Le régime étudiant concentre toutes les critiques" résume Jean-Pierre Door pour le Figaro Etudiant. Problème de gestion, productivité, retards de remboursements et de délivrance de la carte vitale... rien ne va plus.

Il y a une "rupture de l’accès aux droits sociaux pour les étudiants. La filiation est tardive, pouvant atteindre presque une année. Ils doivent alors faire l’avance de leur dépense de santé. Le délai de remboursement est très important, pouvant aller jusqu’à un an ! Quand à l’accueil, il est désastreux" détaille Jean-Pierre Door. Les mutuelles étudiantes ne sont pas réputées pour leur efficacité. Notez toutefois que des changements structurels sont en cours à la LMDE, depuis son rattachement à la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts). La LMDE conserve ses activités de filiation des étudiants et de prévention. Pour la Fage, ce n'est pas suffisant. "La CNAM va toujours verser des remises de gestion à la LMDE. Les mutuelles sont toujours chargées de faire l’affiliation des étudiants. Elles en profitent encore pour faire le lien entre la prise en charge obligatoire des étudiants et leurs activités de mutuelles complémentaires" dénonce le syndicat. Que penses-tu de ta mutuelle étudiante ?

Source : Le Figaro Etudiante