Les lycéens garçons de Nantes invités à mettre une jupe le 16 mai

Ecrit par

Vous connaissez la journée de la jupe ? L’académie de Nantes a lancé une variante, et invite tout les garçons à se mettre en jupe le 16 mai ! Retour sur les faits avec meltyCampus !

L’appel fait bien évidemment polémique, et permet aux même personnes qui ont participé à la manif pour tous de pousser les hauts cris : l’académie de Nantes invite en effet les lycéens et leurs professeurs à venir en jupe le 16 mai, et ce sont 27 établissements qui vont répondre à l’appel. L’objectif de cette initiative 100% lycéenne est de lutter contre les discriminations et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne fait pas l’unanimité. Cette journée de la jupe pas comme les autres n’en est cependant pas à sa première édition, elle avait déjà été organisée l’année dernière mais avait fait beaucoup moins de vagues. Et ce n’est pas tout : selon le Figaro, le communiqué du rectorat propose également de porter un autocollant déclarant "je lutte contre le sexisme, et vous ?" afin de souligner l’engagement des élèves. L'académie de Nantes n'est pas la seule à s'engager contre le sexisme : à Cambridge, le féminisme est le nouveau combat étudiant.

Les lycéens garçons de Nantes invités à mettre une jupe le 16 mai

"Provocation utile" selon les uns, "grand n’importe quoi pour les autres", cette journée de la jupe divise. "Au nom de l’égalité, on fait n’importe quoi, estime Olivier Vial, président de l’UNI. L’action se veut inspirée de la journée de la jupe, mais là c’est l’inverse. Le propos était de permettre aux filles d’assumer leur féminité dans des environnements où c’était parfois difficile. Là, on nie l’identité féminine et masculine." La vérité est toute autre selon Elisabeth Castigliola, responsable de la fédération des parents d’élèves de l’enseignement : "Je n’ai eu aucun retour négatif, à l’inverse, des éléments positifs sont remontés, des élèves racontant que même certains professeurs masculins s’étaient prêté au jeu l’année dernière en venant en jupe". Elle précise tout de même que tout les parents n’étaient pas au courant. Pour ou contre cette journée de la jupe ? Le débat est ouvert ! De l'autre coté de l'Atlantique, c'est le doyen de Harvard qui s'excuse pour le sexisme de la fac !