Les étudiants en médecine en province sont inquiets

Ecrit par

Les étudiants en médecine sont de plus en plus inquiets quant à leur avenir. Et notamment les étudiants en Province. meltyCampus vous en dit plus.

Depuis quelques jours, meltyCampus vous rapporte les craintes et l'agacement des étudiants en médecine. En effet, si nous nous demandions si la PACES était une année horrible. Il faut croire que ce qui préoccupe les étudiants concerne plus particulièrement l'après formation. Une fois qu'ils seront diplômés et surtout qu'ils devront exercer leur métier, beaucoup craignent de rencontrer beaucoup d'obstacles notamment vis à vis du gouvernement. Nos confrères du Bien Public ont interrogé des étudiants à la faculté de médecine à Dijon. ''Généraliste à la campagne, ça ne donne pas vraiment envie, surtout si le gouvernement a l’intention d’encadrer encore un peu plus l’installation des médecins... Plus ça deviendra coercitif, plus les jeunes médecins refuseront cet interventionnisme. Notre profession, ce n’est pas ça... Avoir la vocation, c’est aussi disposer de notre liberté d’installation.'' Un avis qui est souvent partagé par tous les étudiants en médecine originaire de province.

Cette enquête menée par Le Bien nous révèle également que les étudiants en médecine souhaitent souvent venir à Paris pour exercer, ils ont conscience que leur métier a changé hors capitale. ''Les déserts médicaux sont la conséquence des politiques menées depuis 30 ans. Il ne faudrait pas mettre ça sur le dos des plus jeunes, qui, eux aussi, ont la vocation. Oui, certains veulent travailler moins et gagner leur vie. Oui, les grandes villes attirent plus une majorité d’étudiants en médecine. Cette réflexion, on l’a déjà à la fac, quand on discute avec des médecins déjà installés à la campagne. Ce qu’on demande aux élus, c’est de créer les conditions pour qu’on vienne s’installer.'' explique un étudiant. Alors que meltyCampus vous rapportait que la PACES, la loi des doublants était la plus forte, les étudiants sont tous d'accord pour demander un changement rapidement.

Les étudiants en médecine en province sont inquiets
Les étudiants en médecine en province sont inquiets