Les emplois d'avenir professeur publié au Journal Officiel

Ecrit par

Trois décrets sur les emplois d'avenir professeur ont été publiés jeudi au Journal Officiel. Ils sont censés faciliter l'accès au métier de professeur à des étudiants disposant de ressources financières limités.

Difficile de joindre les deux bouts en ces temps de crise. Les étudiants font partie de cette population frappée de plein fouet par ce contexte économique morose. Ainsi, peinent-ils à conjuguer études longues et indépendance financière. Il y a peu, meltyCampus s'interrogeait : Prof, un métier d'avenir ? Pour ceux, boursiers, se destinant à ce métier, trois décrets parus ce jeudi au Journal Officiel pourraient leur apporter quelques éléments de réponses. Ils entérinent la création des emplois d'avenir professeur, un dispositif permettant à ces jeunes d'étudier tout en travaillant à temps partiel dans l'éducation national. Pour cette dernière activité, ils sont rémunérés. En cumulant ce salaire, leur bourse d'étudiant sur critères sociaux et une "bourse de service public" spécialement crée de 217 euros par mois, ils toucheront en moyenne environ 900 euros par mois estime le ministère de l'Enseignement supérieur. Une manne financière qui facilitera la poursuite d'études longues (les enseignants sont recrutés à Bac+ 5) et permettra à ces étudiants d'appréhender leur futur métier en conditions réelles. Une formule 2 en 1 qui devrait également faciliter l'insertion professionnelle et décupler la motivation de ces jeunes.

Les emplois d'avenir professeur publié au Journal Officiel - photo
Les emplois d'avenir professeur publié au Journal Officiel - photo
Les emplois d'avenir professeur publié au Journal Officiel - photo

Quelques conditions sont à remplir : Les candidats à ces emplois ne doivent pas excéder 25 ans. La limite est portée à 30 ans s'ils sont handicapés. Les décrets indiquent que les emplois d'avenir professeur seront affectés dans des établissements du primaire et du secondaire, dans le public comme dans le privé sous contrat. Les étudiants sont "en appui des enseignants, ils peuvent participer aux séquences d'enseignement, aux actions de soutien scolaire, ainsi qu'à toute activité de nature éducative organisée au sein de l'établissement ou de l'école", indique l'un des décrets. Les étudiants résidant en zone dite "sensible" ou ayant résidé deux ans dans ce type de secteur seront prioritairement recrutés. De même pour ceux ayant étudié au moins deux ans dans un établissement classé en "Zone d'Education Prioritaire" (ZEP). Ils bénéficieront d'un tutorat assuré par un professeur qui les accompagnera dans leur formation. Les premiers emplois d'avenir professionnel seront mis en place dès la semaine prochaine. Alors que des études démontrent quele salariat étudiant augmente les chances de redoublement, ces emplois d'avenir professeur permettront à ces étudiants d'apprendre tout en se formant professionnellement.