Le Kit du 21e siècle, la découverte de Louis

Ecrit par

Chaque semaine, Louis, étudiant en journalisme, nous fait part de son regard sur l'actualité culturelle. Cette semaine, notre étudiant nous parle du Kit du 21e siècle, écrit par François Reynaert et Vincent Brocvielle.

D'un côté, un jeune homme d'une vingtaine d'années met à jour son statut Facebook depuis son smartphone, avant d'envoyer un "tweet" bourré de fautes d'orthographes à l'un de ses amis. De l'autre, son grand-père, la soixantaine bien tassée, l'observe regard sévère, effondré par la syntaxe approximative de son petit-fils. "À mon époque " songe t-il "on respectait les mots. On lisait Stendhal ". Il ne comprend pas Internet et se demande la signification du mot "streaming" qu'il vient d'apercevoir sur l'écran de téléphone de son petit fillot. Entre eux, un fossé. Le combler, c'est l'une des intentions du Kit du 21e siècle. " Son objectif est de réconcilier les générations " explique en souriant François Reynaert, écrivain, journaliste au Nouvel Observateur, et co-auteur de ce livre écrit à quatre mains avec son confrère Vincent Brocvielle. Ce manuel de culture générale réunit dans un même ouvrage, les connaissances contemporaines de ce début de 21e siècle dans des domaines aussi divers que l'art, la géopolitique, ou encore les sciences. Il tend également à en expliquer les grands enjeux. De la crise de l'Euro, à l'émergence d'un monde multipolaire, en passant par le réchauffement climatique, "Le Kit du 21e siècle" entend donner aux lecteurs, les clés pour comprendre un monde de plus en plus complexe.

Appréhender les bouleversements de ce siècle

L'idée du livre germe dans l'esprit de ses auteurs en 2011, en pleine polémique sur la suppression de l'épreuve de culture générale au concours d'entrée de Sciences Po, qui a connu en 2012 bien des soucis. " Le débat était saturé par des intellectuels pour qui, la culture générale se résumait aux classiques Shakespeare et Molière. Pour eux, les jeunes ne savaient plus rien, la culture s'était perdue " explique monsieur Reynaert. Un point de vue que lui et Vincent Brocvielle ne partagent pas. Car la culture continue d'avancer : " Depuis l'an 2000, il s'est passé plein de choses dans beaucoup de domaines. On entend parler de crise de l'euro, de dettes publiques, de l'émergence de la Chine. Nous n'avons pas forcement les bases pour comprendre tout cela. Alors, on s'est dit qu'on allait essayer de les expliquer de manière simple, sympathique et joyeuse. " À la même période, François Reynaert donne des cours à des étudiants qui préparent les concours des écoles de journalisme. Très pointus sur l'actualité récente, il constate qu'ils leurs manquent certaines bases, notamment en matière de culture. Cela l'inspire.

Le Kit du 21e siècle, la découverte de Louis - photo
Le Kit du 21e siècle, la découverte de Louis - photo

Il s'attaque au problème avec deux idées : Qu'est ce qui est nouveau ? La révolution numérique : Twitter, le cloud computing par exemple. Il constate également qu'il convient désormais d'observer le monde sous le prisme de ce 21e siècle naissant. Exemple en géopolitique. 1999 : le monde est dominé par l'hyper-puissance américaine. Arrive le 11 Septembre 2001, qui a pour conséquence une intervention militaire en Afghanistan. S'ensuit le bourbier Irakien dans lequel les Etats-Unis s'enlisent et s'affaiblissent. D'autres puissances émergent alors : La Chine, l'Inde. Que savons nous de ces pays ? Peu de choses finalement. Il faut donc actualiser ces connaissances. Pendant un an, les deux journalistes se documentent, s'adonnent à la lecture et consultent des spécialistes sur les sujets abordés. Le résultat est un livre qui se veut "moderne et pédagogique". Force est de constater qu'il remplit parfaitement sa mission. De Hunger Games au fonctionnement des institutions de l'Union Européenne en passant par les Anonymous, il couvre un large spectre de connaissances sans jamais ennuyer le lecteur.

La Culture : un plaisir comme un autre

À l'Université de Gaza, on apprend l'hébreu. "Le Kit du 21e siècle", qui sera bientôt traduit en italien, le sera peut-être un jour dans cette langue. En attendant, ce glossaire s'adresse à tout le monde, petits et grands. Réussir à expliquer avec clarté ce qu'est une "emprunte carbone" par exemple est pour beaucoup dans cet état de fait. Pour monsieur Reynaert, " un citoyen doit comprendre les enjeux de son temps pour comprendre la société dans laquelle il vit. C'est aussi un plaisir. Apprendre, est une forme d'amusement. Certains peuvent passer 3 heures à jouer à "Angry Bird". Savoir comment accorder un verbe est également un divertissement intellectuel. " Grâce à un formidable travail de vulgarisation, Le Kit du 21è siècle parvient à décrypter des sujets difficiles. "La culture peut être une source de bonheur, de plaisir, pourquoi s'en priver ? " conclut le journaliste. meltyCampus lui donne entièrement raison.