Les Anges de la Télé-Réalité 5 : Les étudiants vont-ils regarder ?

Ecrit par

Alors que la cinquième saison de l'émission-phare de NRJ 12 commence ce soir, meltyCampus a voulu savoir si les étudiants comptaient suivre les aventures de Nabilla et ses amis sous le soleil des Bahamas.

Aujourd'hui à 16h30, les Anges de la Télé-Réalité font leur grand retour pour une cinquième saison qui s'annonce haute en couleur. Toujours présenté par Mathieu Delormeau et Ayem, le programme ne change pas sa ligne conductrice. Elle consiste toujours à suivre les aventures d'anciens candidats d'émissions de télé-réalité dans leur quotidien doré, entre castings, et histoires d'amours, le tout dans un endroit de rêve. Cette année, l'archipel des Bahamas servira de cadre idyllique aux Anges. Les étudiants vont-ils se laisser tenter par cette nouvelle édition ?

Rien n'est moins sûr. Tout comme l'éventualité de voir un jour Nabila étudier à l'université. Plusieurs facteurs concourent à la désaffection des étudiants pour ce type d'émission. C'est une tendance qui se confirme d'année en année : les jeunes délaissent de plus en plus la télévision au profit d'Internet. Programme en streaming, vidéos à la demande, téléchargement illégal : de nombreux jeunes plébiscitent la Toile pour visionner des films, des séries, qu'ils préfèrent aux programmes diffusés sur les ondes hertziennes. Deuxième point, l'horaire de l'émission qui s'étale de 16h30, en incluant "Le Mag", à 18h30. Un créneau qui ne convient pas toujours à des étudiants qui, pour un certain nombre, travaillent après leur journée de cours ou préfèrent tout simplement aller réviser en bibliothèque. De fait, ils n'ont pas le temps de regarder les Anges où rentrent chez eux après la fin du programme. Les goûts et les couleurs ne discutent pas. Alors que d'autres apprécient l'émission pour son côté divertissant et léger certains étudiants exècrent le programme. "Je trouve ça débile" critique Victioria, étudiante en STAP à l'UPEC. Elle poursuit : "Je ne comprends pas qu'on puisse perdre son temps à observer la vie de pseudo célébrités. J'ai autres chose à faire !" lâche- t-elle. Son avis n'est pas représentatif de la population étudiante. Mais beaucoup d'entre eux partagent le même avis.

Les Anges de la Télé-Réalité 5 : Les étudiants vont-ils regarder ? - photo
Les Anges de la Télé-Réalité 5 : Les étudiants vont-ils regarder ? - photo
Les Anges de la Télé-Réalité 5 : Les étudiants vont-ils regarder ? - photo

Concernant le programme en lui-même, il ne semble pas avoir évolué. Il s'agit toujours de suivre les "aventures" d'anciennes vedettes de télé-réalité dans des lieux exotiques. Miami, Los Angeles, et cette année les Bahamas. Certains étudiants s'agacent de la redondance du programme. "A part les endroits et les guest-stars comme Pamela Andersson, ça bouge pas" analyse Sébastien, étudiant en économie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. De surcroît, l'émission recycle ses candidats qui ont fait le buzz lors des saisons précédentes. Pour la nouveauté, censée attirer le spectateur, on repassera. Par exemple, on retrouve encore cette année Amélie de Secret Story et Nabila, star de la saison précédente. Certes, les puristes apprécieront le fait de retrouver ces personnages familiers dont on connaît les talents pour mettre l'ambiance dans une villa, mais des étudiants qui regardent occasionnellement les Anges, se diront que le programme sent le réchauffé et qu'il ne vaut pas la peine de s'y attarder. Ce qui pourrait attirer les élèves vers le programme ? Pour les jeunes hommes, peut-être les courbes de Nabilla, de même pour les filles qui pourront admirer la musculature de Samir Benzema, le beau gosse, cousin de l'attaquant du Real de Madrid. Mais est-ce suffisant ? Enfin, les Anges sont diffusés pendant les vacances de février. Un moment propice à la détente mais également au travail. Les partiels arrivent à grands pas. Les Anges, comme la Star Ac' sont des péchés mignons qui empêchent de réviser. Pas sûr que les étudiants, s'ils sont raisonnables, cèdent à la tentation au risque d'échouer à leur examens.

Source : Les étudiants vont-ils accrocher ?