Les Anges 7 : 7 faits qui prouvent que l'émission, c'est comme la fac !

Ecrit par

La nouvelle saison des Anges a débuté hier après-midi. Aujourd'hui, meltyCampus est là pour prouver que l'aventure des Anges 7 est semblable aux années fac !

Vous devez le savoir (ou pas), la septième saison des Anges a commencé hier, dimanche 8 mars. Au programme : une aventure au Brésil, des conflits, des "ça va hein !?" by Amélie Neten, des flirts, des conflits, des jobs, des conflits et des conflits. L'année précédente, on vous avait prouvé que Les Anges de la télé-réalité 6 et la vie d'étudiant, c'était exactement la même chose ! Aujourd'hui, on prend les mêmes et on recommence ! Enfin, pas tout à fait les mêmes puisque Vivian de Secret Story 8 , Raphaël de L’île des vérités, ou même Steven (Qui veut épouser mon fils ?) sont au casting ! Sans oublier Rio, la mascotte des Anges qui, on l'espère, ne s'enfuira pas comme l'avait fait Sydney, le bébé kangourou mascotte de la saison dernière... Bref, nous ne sommes pas là pour parler des animaux que les Anges ont perdu, mais plutôt pour comparer la fac à leur aventure !

1. Dés la rentrée, des groupes d'étudiants se forment/ Dés le début, les anges sont séparés en deux groupes : anciens et nouveaux
divergent animated GIF
2. Il y a toujours ce redoublant qui pense tout connaitre/ Il y a Amélie...
3. 1er jour, 1er clash entre le redoublant et le petit nouveau qui parle un peu trop/ 1er jour, 1er clash entre Amélie et Vivian
4. Les profs ne perdent pas de temps : devoirs, exposés et partiels attendent les étudiants/ Les parrains annoncent à Eddy et Shana qu'un casting les attend !
crying animated GIF
5. Tous les BDE ont leur mascotte/ Les anges ont Rio, leur chien
dog animated GIF
6. L'étudiante fragile et stréssée de la classe se met déjà à pleurer/ Somayeh qui vient d'arriver dans une magnifique villa, à Rio, se met déjà à pleurer (WTF ?)...
crying animated GIF
7. Et pour finir : durant toute l'année, les profs vont devoir supporter les jérémiades des étudiants/ nous devrons supporter celles d'Amélie...