Les 5 conseils pour réussir son mémoire de fin d'études

Ecrit par

Le mémoire de fin d'études doit être court, incisif, original et intéressant, le tout en répondant aux attentes de ton prof. Ce n'est pas facile, heureusement que meltyCampus te dévoile 5 conseils pour réussir.

Tu pensais ne plus avoir à rédiger des dissertations après le lycée ? Dommage ! Un mémoire est un document permettant d'exposer son opinion concernant un sujet donné ou choisi, en s'appuyant logiquement sur une série de faits pour en arriver à une recommandation ou une conclusion. Il se veut court et incisif, mais également intéressant et original. Tous les étudiants en études supérieures doivent passer par cette étape pour valider leur cursus, mais personne n'a dit que c'était facile... Pour ne pas travailler comme un dingue deux semaines avant de le rendre, tu dois commencer dès le début de l'année, au moins pour trouver un thème. Et n'oublies pas que tu devras soutenir ton projet à l'oral (ce qui est toutefois un bon entraînement pour ne pas perdre tes moyens face aux questions pièges des entretiens d'embauche). Rassures-toi, meltyCampus te dévoile les 5 conseils pour réussir ton mémoire de fin d'études.

5. SACHES CE QUE LE PROF ATTEND. Tous les mémoires sont différents, voire uniques. De plus, ton approche doit être différente en fonction du professeur qui te soutient. La première étape est de savoir ce qu'il attend de toi, et pour cela il faut non seulement écouter en cours mais aussi poser des questions. Si tu choisis un sujet qui plait à ton prof, il sera plus réceptif et il aura de meilleurs conseils à te donner.

fantasy animated GIF

4. PRÉPARES LE TERRAIN LE PLUS TÔT POSSIBLE. Les étudiants sont des procrastineurs, ils préfèrent tout remettre à plus tard. Seulement voilà, si tu ne commences pas tes recherches et ton plan de travail en amont, tu vas te retrouver les dernières semaines à travailler comme un dingue. Dès que tu as ton sujet en main, ça commence. N'oublies pas que tu as besoin d'une problématique, d'une introduction, d'un plan et d'un sommaire, d'une conclusion et d'une bibliographie conséquente, c'est à dire des références solides.

working animated GIF

3. NE COMMENCE PAS L'ECRITURE AU DERNIER MOMENT. Beaucoup d'étudiants passent des mois à effectuer leurs recherches, une semaine à écrire leur brouillon, et un jour (voire une nuit) à rédiger au propre. Si c'est une méthode que tu utilises depuis le lycée, pourquoi pas, mais c'est risqué. Une réflexion s'effectue sur le long terme, n'ais pas peur de commencer l'écriture avant d'avoir fini tes recherches. Dans tous les cas, ton propos va évoluer et tu ne peux te rendre compte de ce qui te manque qu'en essayant de développer des arguments.

writing animated GIF

2. UTILISES TES PROPRES MOTS. Evidemment, tu dois faire attention au plagiat. Il paraît qu'il existe des logiciels qui scrutent les mémoires pour détecter les tricheurs. Alors évites au maximum les citations sans guillemets, et préfères développer un argument autour du sens de cette citation. Sans oublier de citer absolument toutes tes références à la fin de ton mémoire. De plus, les profs savent repérer une phrase qui n'est pas d'un étudiant... Analyses, ne récites pas.

mr animated GIF

1. RELIS-TOI ATTENTIVEMENT. Ne serait-ce que pour les fautes d'orthographe. De plus, si tu n'es pas passionné à relire ton travail, qui le sera ? La relecture est une étape on ne peut plus importante, et elle se fait avec tes brouillons à proximité. L'objectif est de s'assurer que ton oeuvre tient la route, qu'il n'y a pas de passages confus et que tu n'as rien oublié d'ajouter. N'hésites pas non plus à faire lire ton mémoire à quelqu'un pour qu'il te donne un avis. Il existe deux bonnes astuces pour se relire : lire à voix haute, et lire phrase par phrase de la fin au début. Ça te permet de te focaliser sur les mots et leur sens, plutôt que sur la phrase qui vient après.