Le président de la FAGE s'exprime sur la politique du gouvernement

Ecrit par

A quelques semaines des élections du CROUS, les syndicats étudiants sont sur le pied de guerre. Julien Blanchet, président de la FAGE, dit ce qu'il pense de la politique du gouvernement.

La rentrée universitaire 2012 ne fut pas ordinaire. Parce qu'elle s'est faite en même temps que celle de Geneviève Fioraso, notre nouvelle Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, et qu'elle marquait donc l'entrée en action d'un gouvernement de gauche après plusieurs années de droite. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Mme Fioraso était attendue au tournant ! Et la Ministre n'a pas chômé. Ses propositions ont fait l'objet de nombreuses discussions au sein de la vie étudiante, et notamment des syndicats étudiants. Pourtant, les syndicats étudiants, à gauche comme à droite, semblent inquiets : "Inquiets parce que la situation des jeunes s’aggrave qu’il s’agisse de leurs conditions de vie ou de leurs difficultés d’insertion. Et interrogatifs car on ne sait pas où veut aller la ministre. Nous sommes dans le flou et en plus, maintenant, il faut aller vite !" précise Julien Blanchet, président de la FAGE, qui demande une taxe en moins pour les mutuelles étudiantes. Le jeune homme s'est entretenu avec nos confrères d'EducPros.fr.

Mais n'allez pas croire que cette inquiétude traduit un désaccord avec la politique menée par Geneviève Fioraso ! Dans l'ensemble, Julien Blanchet se dit au contraire plutôt satisfait du chemin pris par la ministre. "Oui, sur les aides sociales, nous sommes plutôt satisfaits puisque la ministre semble reprendre notre proposition d’aide globale d’indépendance. Cela consisterait en une refonte du système sous critères de ressources en prenant en compte la situation familiale de l’étudiant avec des cas particuliers pour ceux qui sont en situation de rupture familiale" indique-t-il. Mais le président de la FAGE nuance : "Seulement ce qu’on regrette un peu c’est que la ministre fasse plaisir à une autre organisation étudiante [ndlr : l’UNEF] en parlant d’allocation d’autonomie. Ce n’est pas très honnête et ça participe au flou. Car l’aide globale d’indépendance n’est pas une allocation universelle qui serait socialement injuste en donnant la même somme à tout le monde. Nous insistons pour que les critères sociaux soient maintenus dans le calcul des bourses !". En somme, la guerre des syndicats étudiants est au coeur même de la perception que ceux-ci ont de la politique de Geneviève Fioraso.

Le président de la FAGE s'exprime sur la politique du gouvernement
Le président de la FAGE s'exprime sur la politique du gouvernement