Le Portrait de Dorian Gray, la redécouverte de Jade

Ecrit par

Jade, étudiante en Journalisme, est passionnée de Littérature. Toutes les semaines, elle publie pour meltyCampus ses dernières lectures. Aujourd'hui : Le Portrait de Dorian Gray, chef-d'oeuvre d'Oscar Wilde.

Après La Couleur des Sentiments la semaine dernière, retour un siècle plus tôt, dans l'Angleterre du XIXème siècle... Étudié de la terminale aux universités, en passant par les classes préparatoires, Le Portrait de Dorian Gray est devenue une œuvre majeure de la littérature anglaise. Son auteur, le très controversé Oscar Wilde a créé un personnage mystérieux, à la fois fascinant et révoltant, amoureux des femmes mais surtout de lui, et prêt à tout pour parvenir à ses fins. À travers cette œuvre sombre, se détachent des thèmes essentiels en cette fin de 19ème anglais : l'esthétisme, la jeunesse, la morale… Autant de sujets qu'abordent peu à peu Wilde, avec subtilité, par le biais de deux personnages : Dorian Gray et Lord Henry.

Le Portrait de Dorian Gray, la redécouverte de Jade

Dorian Gray est beau. Physiquement et moralement. "Cette nature simple et belle" comme la décrit le peintre Basil fascine tous ceux qui s'approchent de lui. À cette époque, au commencement de l'œuvre, Dorian Gray est un ange, pur et naïf, dont Basil s'attache à faire le portrait. Malheureusement, lors d'une séance de pose, Dorian rencontre Lord Henry, un ami de Basil, rompu à l'exercice des plaisirs et capable d'influencer n'importe qui. Dorian Gray succombe peu à peu devant cet homme qui le fascine, et qui fait de lui un dieu. Sous l'effet de cette perversion, le caractère de Dorian change. Il devient imbu de lui-même, jaloux même de ce somptueux portrait de lui que Basil a peint. Il en vient à souhaiter vendre son âme, pour que jamais son visage ne s'enlaidisse et demeure constamment pur et noble. Le pacte est fait. Dorénavant, aucun vice ne viendra souiller le visage parfait de Dorian Gray. Peu importe le temps et les actes, il conservera l'apparence du jeune homme pur de 20 ans, tandis que les marques de sa vie viendront souiller le portrait de Basil… " Si je demeurais toujours jeune et que le portrait vieillisse à ma place ! Je donnerais tout, tout pour qu'il en soit ainsi. Il n'est rien au monde que je ne donnerais. Je donnerais mon âme ! "

Le Portrait de Dorian Gray, la redécouverte de Jade

Cet œuvre d'Oscar Wilde célèbre la beauté, l'esthétisme de toute chose, face à la montée du réalisme. " Il n'y a que les esprits légers pour ne pas juger sur les apparences. Le vrai mystère du monde est le visible, et non l'invisible. " disait Lord Henry. Ce culte de l'apparence, s'il est instauré par Lord Henry, devient l'obsession de Dorian, qui apparaît dès lors comme l'ultime symbole du dandysme anglais. Fin, élégant, réservé, poli, séducteur… le dandy passe de salons en salons, appuyé sur sa canne, sans jamais perdre son léger sourire. Amateur de jolies femmes, il les cultive, sans pour autant s'attacher véritablement à elles. Le bref épisode amoureux de Dorian pour Sybil Vanes, qui marque le début de sa véritable transformation, en est l'illustration. Il ne s'agit tant de s'attacher aux femmes, que de s'attacher à l'image que renvoient ces femmes.

Véritable réflexion sur le passage de la jeunesse à la vieillesse, sur le bien et le mal, Le Portrait de Dorian Gray détone lors de sa parution. Accusé de décadence et d'immoralité, l'auteur et ses personnages sont décriés et la polémique – qui pourtant servira tant à la diffusion de l'œuvre- enfle. Pourtant Oscar Wilde, dont le parcours controversé n'est pas sans rappeler les aventures de son personnage, n'y répond que par une phrase : "Dire qu'un livre est moral ou immoral n'a aucun sens. Un livre est bien ou mal écrit. C'est tout." Considéré comme l'un des principaux "anti-héros" anglais, Dorian Gray a marqué non seulement son temps mais aussi le nôtre. Son histoire, son cadre de vie, son entourage, tout comme sa personnalité en font un personnage surprenant que les professeurs adorent ! Ainsi pour une étude sur les mœurs anglaises à l'époque victorienne, une réflexion sur le bien et le mal ou sur la jeunesse, la vieillesse et la beauté, attendez-vous à retrouver ce livre au programme ! Un classique qu'on ne se lasse pas de lire et de relire… ou de voir au cinéma, sous ces nombreuses adaptations ! A noter que même la couture n'est pas resté indifférente à l'élégant style anglais... alors, ces anglais, des séducteur intemporels ?

Le Portrait de Dorian Gray, la redécouverte de Jade