Le CROUS de Montpellier alerté par les étudiants

Ecrit par

Les problèmes de logements s’accumulent à Montpellier. Des étudiant ont décidés d’interpeller le CROUS en bloquant l’entrée du bâtiment.

Mardi 16 octobre une trentaine d’étudiants ont bloqués l’entrée du CROUS de Montpellier, ville où l'on obtient le premier diplôme de cybercriminalité. Ces manifestants font partie d’un nouveau collectif étudiant dont les membres sont issus de SUD étudiant et de groupes anarchistes. Selon le collectif, ils sont 2200 sur les listes d’attentes du CROUS à attendre d’obtenir un logement. Le groupe déclare aussi qu’un « certain nombre d’étudiants » connaît des problèmes de logements, et d’insalubrité. Le recensement semble néanmoins impossible. En effet, comme l’explique William, « un logement insalubre conduit à l’arrêt des études ». Dès lors, peu d’étudiants déclarent vivre dans des logements non-conformes. Une représentante du centre régional du CROUS affirme pourtant à nos confrères du Midi Libre que « La majorité des étudiants se logent dans le parc privé ». Ainsi, avec un parc comptant 11,6% de la population étudiante, la ville est mieux lotie que d’autres académies. Le collectif réclame également que les remboursements des bourses dont nous vous parlions puissent être révisés.

Le CROUS de Montpellier alerté par les étudiants - photo
Le CROUS de Montpellier alerté par les étudiants - photo