Le combat des villes étudiantes : Toulouse VS Bordeaux ! SPECIAL RENTREE

Ecrit par

Qui de Toulouse ou Bordeaux sera sacrée meilleure ville étudiante du Sud-Ouest ? meltyCampus vous propose un match au sommet !

C’est la rentrée et, à cette occasion, meltyCampus vous propose un nouveau match de villes étudiantes ! Cette semaine, ce sont les deux villes phares du Sud-Ouest, à savoir Toulouse et Bordeaux, qui s’affrontent. Un match qui promet d’être très serré et les départager ne va pas être aisé pour la rédac'. Mais bon, comme dirait Barney Stinson, : "Challende accepted !". La ville rose a beau avoir triomphé face à la métropole lyonnaise, Bordeaux est un concurrent de taille. La métropole bordelaise a d’autant plus ses chances que nous avons décidé d’ajouter un nouveau critère aux 4 habituels : le dynamisme des BDE s’ajoute donc au coût de la vie, à la renommée des universités/écoles, à la qualité de la vie nocturne et au cadre de vie. Que le match commence !

Le combat des villes étudiantes : Toulouse VS Bordeaux ! SPECIAL RENTREE

On commence tout de suite par Toulouse ! Le coût de la vie : Se loger et se déplacer coûte en moyenne à un étudiant toulousain 5400€ par an. Ce qui fait de Toulouse la 8e ville étudiante la plus chère de France. Si on considère cependant uniquement les transports, la ville rose est championne avec un abonnement à seulement 100€ par an pour les moins de 26 ans. La renommée des universités/écoles : Toulouse arrive à placer 2 universités (Toulouse 1 – Capitole et Toulouse 3 – Paul Sabatier) dans le top 20 des meilleures facs en filière scientifique et 2 (Toulouse 3 – Paul Sabatier et l'université de Jean Jaurès) en filière sciences humaines et lettres. En management/économie, la ville fait aussi fort avec la Toulouse Business School dans le top 10 des meilleures écoles de commerce de France, et la TSE (Toulouse, School of Economics) dans le top 10 des meilleures écoles d’économie du monde. Pour ce qui est des écoles d’ingénieurs, l’INSA Toulouse fait référence en France. Sortir à Toulouse : La réputation de Toulouse précède la ville du Sud-Ouest. La place Saint Pierre, au bord de la Garonne, est particulièrement réputée pour ses bars hauts en couleur : La Couleur de la Culotte, Le Saint des Seins ou encore Chez Tonton. Pour continuer la soirée, rendez-vous au Zoom (gratuit), à Mr Carnaval, à l’Ibar, à l’Ice Club ou à La Dynamo pour les amateurs d’électro. Le cadre de vie : la vie à Toulouse est vraiment très agréable. Envie de bronzer un peu au soleil après une journée de cours ? Direction les berges de la Garonne ! Pour siroter un verre en terrasse, la place du Capitole n’attend que vous ! Pour ce qui est des transports, la ville dispose de deux lignes de métro (jusqu'à 3h du matin le week-end), d’une ligne de tram et d’un réseau de bus bien évidemment avec une ligne pour ceux qui rentrent de soirée, Le Noctambus. Si vous ne savez pas quoi faire de votre week-end, on vous invite à regarder la programmation au Bikini (Ramonville ; accessible en métro) car de très bons artistes ont l’habitude d’y passer. Le dynamisme des BDE : Les BDE sont particulièrement actifs à Toulouse ! 5 écoles en particulier se distinguent dans ce domaine-là : la Toulouse Business School, l’IAE Toulouse, l’ICAM, l’IDRAC et la TSE.

Le combat des villes étudiantes : Toulouse VS Bordeaux ! SPECIAL RENTREE

Au tour de Bordeaux maintenant ! Le coût de la vie : il est de l’ordre de 5850€ à Bordeaux, d’après un rapport de l’UNEG. Un étudiant devra en effet dépenser 210€ dans son abonnement aux transports en commun et environ 5640€ sur une année pour son logement. Bordeaux se classe ainsi 4e des villes étudiantes les plus chères de France. La renommée des universités : Bordeaux arrive à placer 1 université dans le top 20 des meilleures facs en filière scientifique et 1 (Montaigne) en filière littéraire. Pour ce qui est des grandes écoles, Bordeaux a la chance de pouvoir attirer de nombreux étudiants grâce à ses deux écoles de commerce, KEDGE et l’INSEEC, Sciences Po Bordeaux (réputé pour être le meilleur du réseau après celui de Paris), l’IJBA pour le journalisme ou encore l’Institut Polytechnique de Bordeaux. Sortir à Bordeaux : Tout comme Toulouse, la ville du Sud-Ouest est particulièrement appréciée des étudiants pour la qualité de sa vie nocturne. Pour le début de soirée, direction la Place Saint Remy ou Camille Jullian. Après quelques verres et une fois dans l’ambiance, les 9 salles de La Plage vous attendent et, si vous trouvez la population un peu trop jeune à votre goût, le Light Club n’est pas bien loin. Le cadre de vie : Tout comme Toulouse, Bordeaux a une position géographique idéale. Les étudiants n’hésitent pas à aller faire un tour du côté de la dune du Pilat les week-ends d’été et, en hiver, les Pyrénées ne sont qu’à quelques heures de route. Pour ce qui est de la ville en elle-même, là encore, il est peu probable que vous soyez déçus. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que beaucoup de Parisiens choisissent de s’y installer. Pour s’y déplacer, les étudiants pourront profiter des 3 lignes de tram à leur disposition. Le dynamisme des BDE : 3 écoles en particulier se distinguent dans ce domaine-là : KEDGE Business School, l’INSEEC et l’IAE Bordeaux.

Chandler I'm so excited I may vomit photo tumblr_mb1q1zLaYv1r2xf1u.gif

Le résultat du match ! Pour ce qui est du coût de la vie, c’est Toulouse qui l’emporte avec près de 400€ de moins par an. Pour la renommée des universités, là encore le point revient à la ville rose. En ce qui concerne la qualité de la vie nocturne, nous avons été incapables de départager les deux villes qui excellent dans le domaine. C’est donc une égalité : un point partout. Egalité aussi pour le cadre de vie : quand on commence ses études à Toulouse ou Bordeaux, en général, on les finit ! Le dernier point à attribuer concerne le dynamisme des BDE des deux villes. Malheureusement pour la métropole bordelaise, c’est Toulouse qui l’emporte sur ce critère d’après nos investigations auprès des étudiants et sur les réseaux sociaux. Bilan du match : Toulouse 5 – 2 Bordeaux. Que les Bordelais ne soient cependant pas trop tristes car ils avaient des concurrents de taille et pourraient très bien se retrouver sur le podium final. A bientôt pour un prochain match !