Le bac Littéraire, jugé trop faible en Suisse

Ecrit par

Y'a-t-il de la discrimination envers les étudiants issus de Baccalauréats Littéraires, en Suisse ? Les universités helvètes sont en tout cas en train de durcir leurs conditions d'accès pour les bacheliers L.

La réputation du Baccalauréat Littéraire est malheureusement assez faible en France. Mais ce n'est rien à côté de la Suisse, où le Bac L est si mal jugé que les universités ont décidé de durcir leurs conditions d'accès pour les étudiants issus de ce Baccalauréat. Mais pourquoi maintenant ? Selon le site e-orientations, la réforme du programme du bac aurait signé la mauvaise réputation de la filière L. Désormais, les bacheliers littéraires ne pourront postuler à l'université qu'à condition d'avoir obtenu, au minimum, la mention Assez Bien, avec option mathématiques en première et terminal. Une discrimination organisée envers les lycéens littéraires, qui ont rejeté les mathématiques au Lycée ?

Une chose est sûre : il est encore possible pour quelques bacheliers littéraires sans mention et sans option mathématiques de postuler dans les universités de Genève ou de Lausanne, à titre dérogatoire, pendant deux ans, mais seulement pour les diplômes de lettres, droit et traduction. Même si cela se passe en Suisse, cette nouvelle dit quelque chose sur la réputation du Baccalauréat Littéraire, de plus en plus impopulaire, en France également. Il n'y a plus que 20% de lycéens en cursus général qui choisissent cette filière. Un effectif qui a chuté de 30% en vingt ans ! Alors que les lycéens sont en train de faire leurs voeux via APB, quel est l'avenir des jeunes littéraires ?

Le bac Littéraire, jugé trop faible en Suisse - photo
Le bac Littéraire, jugé trop faible en Suisse - photo