Lacrim déjà thug en maternelle ? Sa photo de classe fait le buzz

Ecrit par

Valeur sûre du rap français, le gars Lacrim a toujours eu un tempérament vénère. Si vous avez du mal à le croire, jetez donc un œil à sa tof de classe quand il était en maternelle…

Notre rubrique trop choupinou des photos de classe s'étoffe d'un nouveau visage après celui de The Weeknd jeune la semaine dernière. On reste dans le rap - si tant est que le Canadien soit un rappeur – avec une image assez ouf de Lacrim. Pour vous faire un topo rapide sur le bonhomme, il est né et a grandi à Chevilly-Larue dans le 9-4. Plutôt turbulent, il commet son premier braquo à 14 piges. La suite logique, c'est plusieurs passages par la case prison. Histoire de s'éloigner de ce merdier, Karim Zenoud migre vers Marseille et décide de se lancer dans le rap. Après plusieurs projets qui le révèlent aux yeux des fans ("Faites entrer Lacrim", "Né pour mourir" …), le chappa repart en séjour carcéral. Pour mieux revenir. En 2014, son album "Corleone" l'installe définitivement dans le paysage rap français. Hardcore et authentique, Lacrim parle de la rue de manière crue.

Faut dire que la life lui a pas fait beaucoup de cadeaux, le minot devant se débrouiller seul dès son plus jeune âge. Y a qu'à voir les traits cernés qu'il se trimballait déjà en maternelle. "Lacrim à 5 ans, il avait déjà des cernes, ça se voit il braquait Toys'R'Us", s'en est amusé un internaute, la publication tournant assez largement sur les réseaux sociaux. Faut avouer que la tête de youv et le regard noir étaient déjà là pour celui qui enchaine les succès. Le dernier en date : sa mixtape "R.I.P.R.O Vol.2" sortie le 11 décembre dernier et qui est déjà Disque d'Or. Hélas pour le pote de French Montana, c'est depuis sa cellule de prison qu'il savoure ces bonnes ventes. Il est en effet retourné derrière les barreaux pour une sombre histoire de port d'armes. D'où cet appel toujours aussi relayé sur la toile : #LibérezLacrim.