La sous-location illégale des étudiants se multiplie

Ecrit par

L'été certains chanceux partent en vacances et d'autres partent travailler loin de leur domicile. Pour ne pas se retrouver à la rue à la rentrée, de plus en plus d'étudiants auraient recours à la sous-location. ZoOm avec meltyCampus

La crise immobilière touche toutes les couches de la société, plus particulièrement les bas revenus et, donc les étudiants. La recherche d'appartement est compliquée, semée d'embuches et dans certaines grandes villes, comme à Paris, la quête prend pas moins d' 1 mois et demi. Face à toute cette galère, certains étudiants profitent du système pour mettre leur appartement en sous-location lorsqu'ils doivent s'absenter. Cette pratique, définit l'acte selon lequel le titulaire d'un contrat de location met à la disposition son logement à une personne extérieure au contrat. En contrepartie, le sous locataire verse en général une somme. En effet certains locataires malveillants, n'hésitent pas à demander des prestations en nature. Des demandes qui pousseraient certains jeunes vers la prostitution étudiantes, à en voir les chiffres noirs publiés par le syndicat Sud-Etudiant. Sans aller jusque-là, de plus en plus d'étudiants n'hésitent plus à avoir recours à la sous-location, pour ne pas perdre leur précieux logement.

La sous-location illégale des étudiants se multiplie

Le problème est que la sous-location est soumise à des règles strictes, très peu souvent respectées. La loi est claire on a ''le droit d'héberger mais pas de sous-louer''. Les contrats sont précis, et seuls certains permettent la sous-location avec l'accord du bailleur. Si le propriétaire s'en rend compte, vous risquez ni plus ni moins une rupture de bail. De plus, les sous-locataires n'ont généralement pas le droit aux APL, ce qui leur impose de payer leur loyer plein pot. Pire, au niveau de l'assurance habitation c'est le locataire, et non le sous-locataire qui reste responsable. Un détail qui peut causer de graves conflits, en cas d'accident. Par ailleurs, sachez que le CROUS, propose de vous aider à trouver un logement en colocation. Très utile dans les grandes villes. Avez-vous déjà fait de la sous-location ?

La sous-location illégale des étudiants se multiplie - photo
La sous-location illégale des étudiants se multiplie - photo
La sous-location illégale des étudiants se multiplie - photo
La sous-location illégale des étudiants se multiplie - photo