La PACES, première année décisive, vos réactions

Ecrit par

Tous les carabins se souviennent de leur PACES. Cette première année décisive, à l'issue de laquelle se joue votre avenir, fait beaucoup réagir sur Twitter.

Petit point de rappel : pour entamer des études de médecine, ou plus largement des études de santé, il faut passer par la case PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé). Cette 1ère année au numerus clausus implacable force les "primants" (autrement dit, les étudiants qui débarquent en PACES) à se faire une place au milieu des "doublants" (ceux qui ont raté le concours une première fois), voire des "triplants". N'importe qui vous le dire : la PACES, c'est une année sans foi ni loi. Pas d'entraide, des cours parfois très perturbés par des doublants qui refusent de voir leurs places prises par des primants, etc. C'est un peu la guerre, mais cela fait partie du folklore universitaire national. Malgré tout, beaucoup d'étudiants préfèrent fuir cette première année difficile pour la Belgique ou encore la Roumanie... En attendant, la PACES reste suivie par des milliers d'étudiants tous les ans, et fait beaucoup réagir sur Twitter. Petit florilège.

La PACES, première année décisive, vos réactions - photo
La PACES, première année décisive, vos réactions - photo
La PACES, première année décisive, vos réactions - photo