L'UNEF accuse 33 universités de sélection illégale

Ecrit par

Accablées par des difficultés financières, certaines universités sélectionneraient illégalement leurs étudiants. C'est ce dont l'UNEF accuse 33 universités. meltyCampus a décidé de faire le point sur ce phénomène.

Les universités françaises sont des institutions publiques se devant d'accepter quiconque ayant le Baccalauréat, dans le but de faire progresser l'étudiant à partir des connaissances attestées par le Baccalauréat. Mais l'UNEF - ce syndicat étudiant dirigé par William Martinet dont meltyCampus avait souligné son rôle important dans le soutien à Léonarda - accuse 33 universités de sélectionner illégalement ses étudiants. Les universités Paris-5 (pour sa licence en droit), Paris-4 (Arabe), Bordeaux-3 (musicologie), Paris-7 (Sciences de la vie), ou encore celle d'Avignon (Info-Com) sont - entre autres - visées par les accusations de l'UNEF. D'après les propos de William Martinet, relayés par BFMTV, elles instaureraient des capacités d'accueil afin de limiter le nombre d'inscriptions et n'hésitent pas à mettre en place un tirage au sort à l'entrée de leurs formations.

L'UNEF accuse 33 universités de sélection illégale

Autre accusation de l'UNEF, 14 universités pratiqueraient des frais d'inscriptions illégaux pour subventionner des soutiens pédagogiques, des services informatiques, et des polycopiés pour le suivi des cours. Des étudiants se trouvent contraints de payer jusqu'à 800 euros par an en plus des frais d'inscription réglementaires - comme à l'Institut d'administration des entreprises (IAE) de Grenoble ! Le contenu des enseignements - qui relève normalement des missions de service public - se trouve alors remis en cause d'après William Martinet. Le ministre de l'Éducation nationale Benoît Hamon et la secrétaire d'État à l'enseignement supérieur Geneviève Fioraso ont été interpellés par l'UNEF. L'UNEF menace même de déposer des recours devant les tribunaux administratifs, contre les universités ou les rectorats s'ils ne sont pas entendus. Peut-être le moment d'aller étudier à l'étranger ? meltyCampus vous rencarde sur ces quelques universités hantées à éviter... Ou à arpenter pour les plus téméraires.