L'info lol du jour : En cas d'attaque de zombies, il faut s'abriter en montagne !

Ecrit par

Tu n’es pas le seul à penser à une prochaine invasion de zombies et des étudiants ont décidé d’utiliser les chiffres afin de comprendre la diffusion d’une épidémie de morts-vivants. Résultat : nous serions tous condamnés !

La série The Walking Dead bat son plein aux Etats-unis avec sa cinquième saison. A force de regarder des films sur les zombies, on se dit qu’une invasion pourrait être possible et pour le coup, nous ne sommes absolument pas préparés. Ah si, une sororité a créé un guide de survie contre les zombies et le Pentagone a même décidé de former ses étudiants à une future attaque. On en rigole, mais une possible invasion est prise au sérieux par tous. Comment survivre en cas d’attaque ? Quels sont les lieux privilégiés ? Quatre étudiants de l’université de Cornell dans l’état de New York a effectué une “simulation stochastique dynamique à grande échelle d’une invasion de zombies”. En gros, ils ont utilisé plusieurs formules mathématiques et schémas pour analyser de quelle manière une épidémie pourrait se propager. A travers un modèle fait pour 300 millions de personnes, cette simulation prend en compte les différentes densités régionales. Pour ceux qui ne sont pas passionnés par les zombies, meltyCampus vous propose de remplacer cette invasion morbide par une simple maladie infectieuse qui se propage par contact (on retrouve les mêmes résultats). Eh oui, à une autre échelle, cette étude n’est pas si inutile qu’elle en a l’air.

the walking dead animated GIF

Les résultats n’étonnent personne : plus la ville est peuplée, plus l’infection se propage vite. Selon Alexander Alemi, étudiant et responsable de l’étude “s’il y a une invasion de zombies, on croit généralement que toutes les régions seront atteintes en même temps, mais dans notre tentative de modéliser une invasion de zombies de manière réaliste, nous ne croyons pas que ça se déroulerait ainsi. Une fois que les zombies s’attaquent à des zones moins peuplées, l’épidémie ralentit”. Selon le site BFM TV, les zones les plus peuplées seraient donc les premières à succomber à l’attaque de zombies et il faudrait “très longtemps” à ces morts-vivants pour atteindre les coins les plus reculés du pays. Même si dans son étude, Alexander affirme que nous serions “tous condamnés”, son seul conseil est de se réfugier dans les montagnes pour être le moins affecté. En attendant de savoir si cette étude est également valable en France, vous pouvez toujours participer à la Zombie Walk (idée parfaite pour Halloween) afin de voir à quoi ressemblerait une invasion.

Source : BFM TV