L'homosexualité au centre d'un programme catholique, l'Université de Toronto désapprouve

Ecrit par

L'Université de Toronto a invalidé un programme de soutien mis en place par un centre catholique à destination des jeunes homosexuels. Ce programme prône la chasteté, et crée la polémique dans la fac.

À côté de l'Université de Toronto, au Canada, se situe le Centre Newman constitué comme une paroisse indépendante. Jusqu'ici, aucun problème puisque rien n'empêche une université et une paroisse catholique d'être voisines géographiquement. Mais les choses se corsent quand ladite paroisse propose aux étudiants homosexuels un programme "de soutien" destiné à les aider à vivre chastement. L'Université de Toronto a répliqué en indiquant qu'elle désapprouvait totalement ce programme, comme l'a déclaré une porte-parole de l'établissement à l'AFP. Le groupe, baptisé Courage, se propose d'offrir un "soutien spirituel" aux étudiants homosexuels et désireux de vivre chastement conformément à l'enseignement catholique, indique le site internet du centre. Une initiative qui risque de déplaire aux associations LGBT, qui se fédèrent en Belgique.

L'homosexualité au centre d'un programme catholique, l'Université de Toronto désapprouve

Alors qu'en France, les étudiants se positionnent pour ou contre le mariage gay, plusieurs plaintes ont d'ores et déjà été formulées à l'Université de Toronto contre ce centre. Un paroissien du Centre Newman, cité jeudi dans The Globe and Mail, a par ailleurs dénoncé "le préjudice causé (par le programme Courage) aux jeunes gens vulnérables qui sont aux prises avec leurs problèmes d'identité sexuelle". Angela Hildyard, la vice-présidente de l'université de Toronto, a de son côté déclaré que le programme de chasteté pour les homosexuels était "incompatible avec les valeurs de l'université, telles l'interdiction des discriminations" et "l'acceptation de la diversité, raciale, sexuelle ou religieuse". Elle a également suggéré début décembre au Centre Newman d'interrompre ou de ne plus promouvoir ce programme et lui a demandé d'indiquer clairement qu'il n'avait aucun lien avec l'université de Toronto.

L'homosexualité au centre d'un programme catholique, l'Université de Toronto désapprouve
L'homosexualité au centre d'un programme catholique, l'Université de Toronto désapprouve