L'austérité peut être combattue, selon un étudiant

Ecrit par

Aux Etats-Unis, un étudiant en économie réfute les thèses avancées par deux économistes de Harvard. Selon les calculs du jeune homme, les politiques d'austérité seraient une grave erreur…

A 28 ans, Thomas Herndon est devenu la coqueluche des économistes keynésiens. Suite à une intervention de deux économistes reconnus de Harvard, Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, le jeune homme s'est penché sur leurs travaux. A l'occasion d'un projet scolaire, il a été amené à les étudier de très près. Et il s'est alors aperçu d'une erreur dans les codes du fichier Excel des deux économistes ! Selon la thèse de Reinhart et Rogoff, un pays avec une dette supérieur à 90% de son PIB ne pouvait tabler que sur une croissance de -0.1% par an. Un chiffre contredit par Thomas Herndon : en rectifiant l'erreur de codage, le jeune obtient un tout autre résultat : +2,2%.Pour le jeune homme, ce chiffre est d'autant plus important qu'il influe sur le comportement des consommateurs dans leur vie quotidienne : " Les politiques économiques affectent les gens dans leur vie de tous les jours, dit-il. Je suis motivé à faire de la recherche sur les politiques d'austérité car ces politiques ont des effets négatifs sur la vie des gens." confie-t-il au journaliste de lapresse.ca

L'austérité peut être combattue, selon un étudiant

Ces jours-ci, les innovations dans le domaine économique se multiplient ! Comme meltyCampus l'expliquait hier, on peut désormais investir dans un étudiant. La découverte de Herndon, une révolution dans l'économie mondiale ? Sans oser aller jusque-là, l'étudiant est tout à fait conscient des conséquences de sa découverte. Si sa théorie était appliquée par les dirigeants des puissances, elle insufflerait une nouvelle dynamique au monde entier. Quelques jours après sa publication dans un journal scientifique, la thèse du jeune homme était déjà arrivée jusqu'à des personnalités comme l'économiste Paul Krugman ou Mark Carney, le gouverneur de la Banque du Canada. Le jeune poursuit tout de même ses études, malgré un emploi du temps beaucoup plus chargé. Avec sa découverte, la politique d'austérité prônée par des gouvernements comme celui de la chancelière allemande n'a plus autant de sens : " La meilleure politique économique serait d'augmenter le déficit et de mettre davantage d'argent dans nos programmes d'infrastructures et à la disposition des gouvernements locaux. […] Il faut investir plus massivement dans les projets d'infrastructures, notamment l'économie verte qui crée beaucoup d'emplois."La découverte du jeune homme pourrait-elle aider les étudiants, de plus en plus endettés ?

L'austérité peut être combattue, selon un étudiant
L'austérité peut être combattue, selon un étudiant