L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies

Ecrit par

L'étude WTF du jour nous montre une nouvelle utilisation des réseaux sociaux. Des chercheurs canadiens les utilisent pour identifier et contrôler les évolutions des maladies ! meltyCampus vous explique.

Voilà une nouvelle qui fait va rassurer les plus malades d'entre vous : le processus des réseaux sociaux fonctionne de la même manière qu'une épidémie ! L'université canadienne de Waterloo a publié cette étude dans la revue Science, nous précise le journal Metro News. De la même façon que nous communiquons nos pensées ou nos coups de cœur, nous indiquons également nos états de santé. Les chercheurs de l'université s'appuient sur cette "expression libre" pour voir l'évolution des maladies, et plus particulièrement, des épidémies. "Nous pourrions créer des modèles intégrant les données de Facebook ou Twitter, pour permettre aux chercheurs d'observer comment les réseaux sociaux interagissent avec ceux de contagion biologique", écrit le docteur Chris Bauch, auteur de l'étude. Une étude rassurante qui nous amène à nous demander jusqu'où peut-on parler de "vie privée", mais si vous doutez encore, cette application vous permettra de supprimer vos photos embarrassantes !

L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies - photo
L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies - photo
L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies - photo
L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies - photo
L'étude WTF du jour : Twitter et Facebook pour contenir les épidémies - photo

Beaucoup souhaiteraient que leurs statut restent privés, mais c'est un fait, ça aide la science ! En 2010, des chercheurs américains ont cartographié la propagation de la grippe à New York en analysant les tweets de 630 000 New-Yorkais. Une application existe depuis cette période, Germ Tracker permet de suivre à 24h près l'évolution de l'épidémie. Help I Have The Flu, autre application du style, permet de savoir quels sont vos amis malades grâce à leur statut Facebook ! La science nous réserve bien des surprises, peut être qu'un jour on nous dira que les SMS nous font stresser ! Ah pardon, c'est déjà fait !