L'étude WTF du jour : Les lectrices de 50 nuances de Grey boivent plus et ont plus de partenaires

Ecrit par

Pour lire 50 Nuances de Grey, il faut déjà être un peu coquine, ce n'est un secret pour personne. Mais une plus grosse alcoolique et forniqueuse que les autres, ça, on n'était pas au courant !

Le site américain Et Online a relayé des résultats intéressants, obtenus à la suite d'une étude menée par des chercheurs de l'université du Michigan. Les femmes lisant les 3 volumes de la série 50 Nuances de Grey ont un risque accru (je cite) "de s'engager dans des beuveries et d'avoir de nombreux partenaires sexuels" ! Et ce n'est pas tout. Amy Bonomi, qui est à l'initiative de cette étude, affirme aussi que les femmes lisant cette saga sont plus sujettes aux troubles de l'alimentation et à avoir des partenaires violents verbalement. Bonomi s'explique : "Si les femmes ont connu des troubles de l'alimentation, la lecture de 50 Nuances de Grey pourrait réaffirmer ces expériences et potentiellement aggraver les troubles". Toujours selon elle, il faut que les parents et le corps enseignant parlent de cette œuvre, expliquent la violence consentie et mutuellement acceptée et volontaire qu'il y a entre ce couple sado-maso. Alors, toujours sûre de vouloir ouvrir ce livre…? Tu peux juste te contenter de continuer à faire l'amour aussi, meltyCampus te garantit que ça rend heureux !