L'étude WTF du jour : Les adolescents harcelés deviennent des étudiants dépressifs !

Ecrit par

Entrer à la fac, c'est aussi entrer dans l'âge adulte... avec toutes les problèmes non-résolus pendant l'enfance ou l'adolescence. Le harcèlement scolaire y compris.

Oubliez ce proverbe à la noix, "ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts". Une étude WTF réalisée par l'université d'Oxford (Angleterre) prouve le contraire, selon topsanté. Les violences scolaires subies dans l'enfance ou pendant l'adolescence laissent des marques profondes. Un cas sur trois de dépression à l'âge adulte serait lié à un épisode traumatisant de harcèlement à l'école. En cas d'humiliations, injures ou vexations dans l'enfance, le risque de troubles anxieux est multiplié par trois. Les chances de dépression et d'automutilation sont doublées. Chacun se protège comme il peut, mais rien ne remplace la parole et le soutien des proches. Le tatouage à double sens de lecture de cette étudiante dépressive avait fait le tour du web.

Les chercheurs se sont appuyés sur un panel de 3 898 jeunes. Ils ont comparé les épisodes d'intimidation vécus jusqu'à l'âge de 13 ans, et les cas de dépression déclarées après 18 ans. Parmi les sondés, 683 adolescents ont déclaré avoir été victimes de brimades plus d'une fois par semaine à 13 ans. Près de 15 % ont été diagnostiqués comme dépressifs à l'âge de 18 ans. Si vous rencontrez ce cas de figure, voici 10 choses que vous devez savoir sur le cyber-harcèlement. 10% des élèves harcelés pendant leur adolescence ont vécu une dépression de deux ans et plus à l'âge adulte, contre 4% chez les non-harcelés. Cette étude inquiétante démontre la nécessité de lutter contre les violences scolaires. Pour les étudiants et jeunes adultes, c'est une question de santé publique. Avez-vous déjà été victime de harcèlement scolaire ?

Source : http://www.topsante.com/