L'étude WTF du jour : La gueule de bois est inévitable après une soirée !

Ecrit par

Vous pensiez tout savoir sur l’alcool et ses effets ? Détrompez-vous, une dernière étude vient de remettre en question toutes les idées reçues.

Les étudiants sont souvent décris comme des fêtards qui passent leur temps à boire et à fumer, mais ils ont une bonne raison de s'amuser autant le week-end : l’alcool est pour eux un moyen de décompresser. Eh oui, quelle que soit la filière choisie, les étudiants subissent la pression de leurs parents comme de leurs profs. Malgré ce que pensent les adultes, ils prennent au sérieux leurs études et meltyCampus le sait très bien. Depuis le temps, on pensait tout savoir sur l’alcool et pourtant ce n’est pas le cas ; des chercheurs de l’université d’Utrecht aux Pays Bas se sont intéressés aux effets de cette boisson. Comment éviter la gueule de bois ? Quelles sont les solutions pour “éponger” l’alcool plus rapidement ? Ces scientifiques nous donnent aujourd’hui la réponse ! Pour cela, ils se sont penché sur une étude déjà menée et ont étudié de manière plus précise les résultats de cette dernière sur la consommation d’alcool de 789 étudiants canadiens. Selon Slate, les participants devaient simplement décrire la durée de leur soirée, le nombre de verres pris et l’intensité de leur gueule de bois du lendemain. Les chercheurs ont fait un constat simple : “En règle générale, nous avons trouvé une relation quasi directe sur la question : plus la consommation d’alcool est élevée, plus la chance d’avoir la gueule de bois est élevée”. Ah bon ?

L'étude WTF du jour : La gueule de bois est inévitable après une soirée !

Ne pensez pas que cet article ne va vous servir à rien car ces chercheurs sont allés un peu plus loin. Quel étudiant n’a pas passé la journée à boire de l’eau pour éliminer tout l’alcool qu’il avait ingurgité la vieille ? Vous voulez que je vous dise quelque chose ? Boire et même manger ne changera pas l’intensité de votre gueule de bois. Non, l’alcool ne sera pas absorbé par le riz, ni même par le pain, donc vous n’avez pas besoin de faire une telle cure en espérant résister plus longtemps à une soirée. Eh oui, ça explique bien des choses, surtout pourquoi vous finissez toujours dans les pires photos de soirée étudiante. Pour arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont étudié les profils de 826 étudiants dont 54,4% d’entre eux affirmaient avoir mangé ou bu, avant ou après la soirée. Les chercheurs ont ensuite constaté que la différence d’intensité de la gueule de bois entre ceux qui avaient mangé et les autres était faible voire nulle. Selon le Dr Joris Verster, l’auteur de l’étude : “boire de l’eau aide à lutter contre la sensation de soif et de bouche sèche, mais n’a pas d’effet sur les maux de tête et la nausée. D’après nos analyses à ce stade, le seul moyen d’éviter la gueule de bois est de boire moins d’alcool”. Autrement dit, seuls votre morphologie et votre code génétique vous aident à résister ou non à l’alcool. Comment êtes-vous quand vous êtes bourrés ?

Source : Slate