L'égalité homme-femme au coeur de l'enseignement supérieur

Ecrit par

Les inégalités de représentations homme-femme dans l'enseignement supérieur ont beau être méconnues, elles sont pour le moins présentes.

Si l’on connaît les inégalités hommes-femmes dans le monde professionnel, combattues par exemple par le Crédit Agricole, on observe également aujourd’hui ce type d'inégalités dans les établissements supérieurs. En 2010, pour étudier les inégalités de genre dans l’enseignement supérieur, Paris VII Denis Diderot, en tension autour du projet IDEX, a créé un service dédié à l’égalité homme-femme. Ainsi, la majorité, 69%, des étudiants en langues et sciences humaines sont des femmes, contre 43% en science et technologies. Pire encore, ces disparités existent aussi en fonction du nombre d’années d’études. En arts et culture par exemple, où les femmes sont 69% en master 2, elles ne sont plus que 55% en doctorat. Face à ce constat, l’université a mis en place des formations de pré-rentrée pour défaire certains préjugés que les étudiants pourraient avoir sur les différentes filières et, s’ils le souhaitent, leur permettre d’en changer avant le début des cours.

L'égalité homme-femme au coeur de l'enseignement supérieur

L’université pousse également ses chercheurs à intégrer les études de genres à leurs travaux et à écrire en français " épicène", c’est à dire dans lequel le masculin ne l’emporte pas sur le féminin dans les accords. Autre établissement engagé sur le sujet, l’Ecole Polytechnique pour Filles lutte pour atteindre la parité homme-femme, dans une filière traditionnellement très masculine. Le directeur de l’école, Jean-Michel Nicolle, a ainsi confié à Sipa que pour lutter contre les inégalités, il "décline toute les opérations nationales, toutes les conférences, toutes les activités sur la thématique féminine". Un système qui semble porter ses fruits, puisque la parité est atteinte dans presque toutes les filières de l’école.

L'égalité homme-femme au coeur de l'enseignement supérieur
L'égalité homme-femme au coeur de l'enseignement supérieur