Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Ecrit par

Chaque semaine, Herveys fait sa rentrée avec un nouveau prof. Il vous fait découvrir le cours auquel il a assisté, même si Herveys n'aime pas vraiment les profs… Cette semaine, zoom sur Raylan Givens de la série Justified, pour une leçon de morale sur le streaming !

Ce matin, c'est la catastrophe dans mon université. Les étudiants viennent d'apprendre la décision de justice concernant le blocage des sites de Streaming ! C'est un vrai choc pour la communauté étudiante, rappelez-vous lorsque DpStream est tombé en panne : les étudiants se sont gravement inquiétés ! Ou quand les Etats-Unis ont fait fermer le site MegaUpload, une panique générale s'était alors installée ! Il est donc fort possible que le gouvernement se retrouve une nouvelle fois avec la colère des internautes sur les bras. En tout cas, c'est ce qui se passe dans ma faculté. Aujourd'hui, les étudiants ne parlent que de ça, le doyen nous a annoncé que la police va venir intervenir auprès de nous. Mais pas n'importe quelle police, c'est un marshal fédéral du département de Justice qui vient nous rendre une petite visite, et elle ne s'annonce pas très amicale. Coiffé d'un chapeau et de bottes de cow-boy, il s'avance dans la salle, pas bonjour ni rien, il sort sa plaque : "Je suis le marshal Raylan Givens."

Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Nous sommes dans la même salle où Sherlock Holmes est venu nous parler de son enquête sur JFK, pour nous sensibiliser aux "croyances collectives" nées en raison de théories du complot. Cette semaine, c'est donc ce grand brun aux allures de cow-boy qui vient nous faire la leçon. Et il aura du mal, mes camarades sont définitivement contre la fermeture des sites de Streaming... Raylan sort son arme de son étui, un Glock 21 pour les connaisseurs, et le pose sur le bureau mis à sa disposition. Il s'assoit et dans une décontraction déconcertante, il met les pieds sur la table et commence à envoyer des textos... Puis s'arrête et nous fixe : "On m'a dit que les armes sont interdites dans l'enceinte de l'établissement. J'espère que personne n'en porte ou je serai obligé d'utiliser la mienne." Comme ça c'est clair... Arrogant mais fascinant, le marshal assis en face de nous n'est pas un flic comme les autres. Disons-le clairement, c'est un connard. Son chapeau et ses bottes ne sont pas les seuls aspects de sa personne qui font penser à un cow-boy. Non, Raylan semble penser qu'il est dans un western et quand on regarde ses précédentes affaires, on s’aperçoit que le personnage aime jouer à celui qui dégaine le plus vite.

Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Il nous fait un petit discours sur son métier, plus ou moins comparable à celui du shérif : "Les marshals ont pour mission le transport des prisonniers fédéraux, la protection des témoins menacés lors d'une procédure fédérale, ou la recherche et l'arrestation des fugitifs fédéraux, entre autres." Alors que fait-il là je lui demande. Il répond qu'"une décision du tribunal de grande instance de Paris a donné raison aux syndicats de producteurs et de distributeurs de cinéma. Ce qui signifie que les sites de Streaming qui portent atteinte aux droits d'auteur vont être fermés, c'est à dire : DpStream, Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream, etc..." Un immense chahut prend place dans la salle, les étudiants crient et insultent le policier qui reste calme et décontracté. Il se lève avec son habituel petit sourire en coin qui cache une grande colère enfouie. Un camarade lui lance sa trousse et lui demande de partir, expliquant que l'université n'a pas besoin qu'un flic vienne faire la morale. Face à cette colère, Raylan reste imperturbable et fixe mon camarade : "C'est mon job d'être un con. Vous seriez quelqu'un de bizarre si vous m'appréciez. Je ne suis pas là pour faire la morale, je suis ici pour vous mettre en garde. Violer la loi c'est grave, et je suis là pour la faire respecter. Si je suis là aujourd'hui, c'est pour noter tous vos noms sur une liste et si l'un de vous va sur un site de Streaming, je vous retrouverai et ce ne sera pas joli."

Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Avez-vous déjà vu un policier parler comme ça ? Au Compté de Harlan, dans le Kentucky natal de Raylan, tout le monde le connaît. Il est détesté et redouté, mais rarement admiré à cause de son caractère. Un peu comme Sherlock Holmes mais sans la faculté de déduction. Le truc de Raylan, c'est surtout son intuition et ses méthodes radicales grâce à une maîtrise parfaite du revolver. Car, même s'il tente de résoudre ses conflits sans que personne ne soit blessé, son attitude énerve ses ennemis qui veulent toujours se mesurer à lui. On ne compte plus le nombre de duels qui se sont mal terminés pour ces mauvais garçons. Je conseille donc à mes camarades de cesser d'envoyer leur trousse. Raylan reprend : "L'interdiction concerne spécifiquement les fournisseurs d'accès internet. Mais on m'a contraint de venir vous sensibiliser à la pratique du piratage, je crois que c'est ma punition... Donc, on va faire simple, vous jurez de ne pas aller sur un site de Streaming et je vous laisse tranquille. Ça vous va ?" À présent un grand silence plane. C'est à n'y rien comprendre, il est là pour nous faire la morale ou pas ?

Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Il soupire, retire son chapeau, se frotte les yeux comme s'il venait de se réveiller et soupire une nouvelle fois : "Je suis épuisé de me rendre dans les universités pour faire la morale. Mon patron essaie de me punir, il a réussi. Maintenant je vais prendre mes affaires et partir. Faîtes ce que vous voulez, mais souvenez-vous, j'ai vos noms sur une liste." Il n'a rien ajouté, il saisit son chapeau et a pris la fuite comme un voleur, une attitude paradoxale pour un policier. Et c'est ainsi que le flic s'en est allé. Il est comme ça Raylan Givens, même dans la série Justified. Il n'a peur de rien, se fout des vilains et aime jouer de son statut, même si de temps en temps c'est lui qui se retrouve au tapis. Donc, que tire-t-on de ce passage éclair ? En fait, pas grand chose. Les étudiants savent que les sites de Streaming vont être bloqués mais qu'eux ne seront pas pénalisés. Et puis, il y aura toujours une alternative au piratage, le cinéma et les DVD moins chers peut-être ?

Justified : Raylan Givens crève l'écran !

Je sors du bâtiment. Il fait beau mais il caille. Je prend mon paquet de blondes, en sors une cigarette. Raylan est là, appuyé sur une clôture devant sa voiture. Je m'approche de lui mais j'évite de toucher sa voiture, on ne sait jamais. Honnêtement, la fermeture des site de Streaming c'est dégueulasse, je lui chuchote. Il se redresse, soulève légèrement son chapeau pour me lancer un regard accusateur. "Bon, tu veux une vrai leçon de morale, dit-il, le piratage ça craint vraiment pour l'industrie du cinéma. Par conséquence, ça nuit à toute l'économie du pays. Surtout pour vous les français car les américains occupent la quasi-totalité du marché mondial. Tu veux savoir ce qui est vraiment dégueulasse ? Les jeunes qui croient que tout est déjà acquis. Les égoïstes qui ne comprennent pas le pouvoir du geste individuel. Ce tout petit geste qui ne peut avoir que des résultats positifs sur le monde." Vous êtes du genre écolo vous, je lui répond. "Très bien..." dit-il en soupirant. Il extrait de sa poche ses clés de voiture et s'apprête à partir. J'essaie de le retenir, son métier à l'air tellement excitant. Et si je devenais agent de police pour mener des enquêtes ? Un US Marshal ? Ça vous dit un partenaire, je lui demande. C'est tous des trou-du-cul dans ma fac, je lui explique. Il s'arrête devant la portière conducteur de sa voiture : "Ecoutes mon gars, j'ai deux réponses pour toi. La première, si tu croises un trou-du-cul pendant la journée, alors t'as croisé un trou-du-cul. Mais si tu croises des trous-du-cul toute la journée, alors c'est toi le trou-du-cul. Et la seconde, tu es le seul que j'ai vu de la journée." Il monte dans sa voiture sale, démarre et accélère. Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris. La fermeture des sites de Streaming, bonne chose pour le cinéma ou mauvaise chose pour les étudiants ?

Justified : Raylan Givens crève l'écran !