Journal d'une hôtesse de caisse étudiante : Les pires choses que j'ai pu voir

Ecrit par

Une fois étudiante, tu te dis qu'il serait bien de gagner un peu d'argent pour enfin quitter le foyer familial et être indépendante ! Mais tu ne trouves pas tout de suite le métier de tes rêves. Moi, je suis hôtesse de caisse (oui, caissière) et c'est toute une aventure !

# 13 : Les pires choses que j’ai pu voir

Etre hôtesse de caisse te permet de rencontrer un maximum de personnes et de te sociabiliser. Tu rencontres toutes sortes de personnes : les mères de famille, les vieux, les bourrés ou encore les étrangers. Avec ce melting-pot idéal, tu pourrais mettre en place une véritable étude sociologique. Cette semaine, j’ai décidé de revenir aux sources de meltyCampus avec un top et j’avais déjà testé l’expérience avec le top des choses que je déteste dans le journal d’une hôtesse de caisse étudiante. Si vous êtes en train de manger ou de digérer votre dernier repas, mieux vaut ne pas prendre le risque de lire cet article car il va retourner votre estomac. Pour les plus courageux d’entre vous, préparez-vous à être dégoûtés de la race humaine face à ces petites anecdotes.

1. Le Kinder surprise

Un jour que je faisais de la mise en rayon avec des collègues, quelque chose par terre nous interpelle dans un coin. Est-ce un bout de carton, un pot de confiture qui s’est cassé ? Nous nous rapprochons pour découvrir les dégâts. Là, c’est le choc total. Pas besoin de se poser de nombreuses questions, l’origine de cette chose était bien réelle. Je redoute le moment de vous annoncer cette découverte mais il le faut bien : il s’agissait de matières fécales (pour être polie). Il ne s’agissait pas de petites crottes de chiens car 1. Les animaux sont interdits et 2. Quelqu’un aurait bien remarqué un animal dans le magasin. Cette petite surprise malodorante venait bien d’une personne venant faire ses courses. J’ai un peu du mal à imaginer ce qui a pu passer dans l’esprit de cette personne lorsqu’elle a décidé de faire caca dans le magasin. Je veux bien qu’on soit pressé mais le magasin est équipé de toilettes (même si je préfère me retenir plutôt que d’y aller) alors pourquoi ne pas y être allé ? Comment cette personne a-t-elle fait pour qu’aucun client ne l’ait vu baisser son pantalon ? Un mystère qui n’a jamais été résolu.

2. La magicienne

Un jour où j’étais aux côtés d’une de mes superviseurs, je vois une femme (plutôt âgée) s’essuyer quelque chose qui coule sur ses jambes (elle était en jupe). Après l’avoir vue passer devant nous, on découvre qu’elle saignait. Le problème est que 1. Elle devait avoir 80 ans donc elle n’est pas censée avoir la ménopause ? 2. Elle décidait de semer ses mouchoirs usagers sur le sol comme le Petit Poucet. Ma superviseur lui demande de ramasser ses mouchoirs et l’histoire s’arrête là. Mais il faut avouer que c'est plutôt étrange comme situation. Coïncidence, on la retrouve quelques caisses devant nous. On la voit se mettre derrière la caissière pour ranger ses courses et là, horreur suprême, elle met sa main sous sa jupe (on suppose dans sa culotte) pour en sortie des tranches de steak. Oui, elle avait décidé de voler de la viande à la boucherie et le seul moyen de le cacher était de le mettre dans sa culotte. On comprend mieux le "sang" qui coulait mais avait-elle l’intention de manger cette viande qui avait visité des endroits bien sombres ?

3. Rencontre avec Mickey Mouse
Journal d'une hôtesse de caisse étudiante : Les pires choses que j'ai pu voir

Loin d’être en sécurité derrière ta caisse, au niveau de tes pieds se cache un monde terrifiant où les restes de nourriture tombée (et que personne ne nettoie) se transforment en une nouvelle civilisation. Un jour où j’étais en jupe, je sens quelque chose sous ma caisse. Panique totale ! Est-ce un gouffre qui s’ouvre sous ma chaise ou le démon du magasin qui vient me kidnapper ? Non, pire que ça : une souris. Première réaction, j’ai crié et ma superviseur pas très loin de moi fuit en me disant "tu te débrouilles, je n’y touche pas". Sympa, vive la solidarité. Je veux bien qu’il y ait des pigeons dans le magasin (même si je trouve que ce n’est pas hygiénique) qui passent depuis la réserve mais des souris, c’est dégoûtant. A ce moment, on m’explique qu’il y en a dans tous les magasins car un endroit qui rassemble autant de nourriture attire forcément les rongeurs.

4. La fille trop honnête

Un jour, je vois arriver à ma caisse une cliente accompagnée de vigiles. Encore un vol qui n’a pas abouti ? Son tour arrive et d’elle-même elle me fait, "je suppose que vous voulez vérifier mes sacs". "Euh… oui" (même si je ne comptais pas le lui demander). Elle s’excuse (mais pourquoi ?) et ouvre son sac. Elle n’était pas accompagnée de vigiles car elle avait tenté de voler un produit ni même parce qu’elle avait décidé de mettre à profit ses cours de boxe sur un client. Elle me présentait toute gênée son sac rempli de vomi. Merci mademoiselle, mais vous auriez pu m’éviter ce nouveau parfum nommé "Dégoût n°5"

5. Le nouveau porte-monnaie à la mode

Je ne sais pas pourquoi, dans mon magasin, une nouvelle mode fait son apparition : le porte-monnaie. Laissons de côté ces mini sacs où ranger toute sa monnaie et même les poches paraissent has been. Les femmes ont découvert un nouvel endroit bien plus sûr, le soutien-gorge. Le problème est lorsque tu récupères les billets tout poisseux de transpiration de cette charmante dame. Les hommes, eux, optent pour le mouchoir afin de ranger toutes leurs pièces mais quand tu vois la tête du mouchoir, tu préfères ne pas connaître son histoire. Heureusement qu’on a à notre caisse un super gel désinfectant acheté lors de la crise de la grippe aviaire/porcine (mais qui est périmé depuis) !