Jour de colère : 4 étudiants interpellés lors de la manif contre François Hollande

Ecrit par

4 jeunes, âgés de 18 à 20 ans, ont été condamnés hier (mardi 28 Janvier) à des peines de deux mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris. Le chef d'accusation ? Violences contre les forces de l'ordre lors de la manifestation anti-Hollande. meltyCampus vous en dit plus.

"On a […] le sentiment d'une instrumentalisation de la procédure judiciaire à des fins politiques". Maître Antoine Vey, avocat de Loïc Rey, condamné à deux mois de prison avec sursis, en compagnie de Barthelemy de Saizieu (20 ans), Louis Marie Meurin (18 ans) et Hughes Roumier, pour avoir projeté une barrière de chantier en direction des forces de l'ordre, regrette la décision prise par le tribunal correctionnel de Paris. Assurant qu'aucun des prévenus n'a de casier judiciaire et que ceux-ci ont été interpellés au hasard, l'avocat s'indigne : "On a le droit de manifester et aussi celui d'être jugé pour ce qu'on a commis. Or là, ils ont été jugés pour leur présence à une manifestation". Rien à voir apparemment avec ces étudiants qui ont commis des crimes.

Jour de colère : 4 étudiants interpellés lors de la manif contre François Hollande

Si le procureur de la République avait, dans un premier temps, requis des peines de deux mois ferme, les peines annoncées, bien qu'avec du sursis, ne satisfont pas Antoine Vey, avocat de Loïc Rey. Pour lui, le parquet ne fait qu'instrumentaliser le droit des citoyens à manifester pour aggraver les faits. La volonté de tribunal correctionnel de communiquer autour de l'affaire dérange et est "regrettable" selon lui. Son confrère, Me Grégoire Atrillard parle de son côté de "procédures ridicules qui alimentent les thèses complotistes". À noter que sur les 262 personnes ayant été interpellées après les incidents survenus pendant la manifestation anti-Hollande, 226 avaient été relâchées le lundi suivant les faits. Le site msn rapporte qu'une autre prévenue a vu les poursuites engagées contre elle être arrêtées pour vice de forme et confirme que l'examen du cas de deux autres prévenus a été reporté en raison de l'heure tardive.

Source : http://news.fr.msn.com