Premier emploi : Un an après la fin des études, 1 étudiant sur deux au chômage

Ecrit par

Une enquête menée auprès des jeunes diplômés révèle qu'ils rencontrent des difficultés à s'insérer sur le marché du travail. Zoom sur le problème avec meltyCampus.

L'Association pour faciliter l'insertion des jeunes diplômés (AFIJ) mène deux fois par an une enquête intitulée "Un an après" pour donner des chiffres exacts quant à l'insertion professionnelle des jeunes diplômés pour mesurer les évolutions par rapport aux années précédentes. La dernière enquête a donc révélé qu'un an après la fin de leurs études, 47% des jeunes diplômés en 2012 restaient sans emploi. Une situation préoccupante : "Le parcours d'insertion professionnelle des jeunes diplômés de l'enseignement supérieur apparaît comme très progressif, avec des périodes d'emploi et de non-activité, avant la stabilisation en CDI, dans un emploi d'une qualité variable". Comme le précise le site du magazine Challenges : "Parmi ces jeunes, de niveau Bac+2 au moins, 31% ont occupé un emploi à durée déterminée mais étaient sans emploi au moment de l'enquête annuelle de l'AFIJ en septembre 2013". Ces difficultés pour accéder à un emploi dépendent des secteurs visés par ces diplômés. Les secteurs du médical, des sciences technologiques, du commerce et de la gestion ou bien des ressources humaines embauchent beaucoup. En revanche, les choses se compliquent si vous voulez travailler dans les secteurs du droit, de l'économie, de l'information-communication ou encore en langues et arts.

La précarité apparaît de plus en plus comme un passage obligé pour les jeunes diplômés. En effet, si 53% des jeunes diplômés occupaient un emploi en septembre 2013, ils étaient seulement 37% en CDI ou en CDD de six mois et plus. Ils étaient donc 16% à être en contrat de moins de six mois. Il est tout de même important de préciser que l'enquête se base sur un échantillon de 934 jeunes diplômés (20% avaient un diplôme BTS/ DUT, 18% une licence, 5% un master 1, 53% un master 2 et 1% un doctorat) en 2012 inscrits à l'AFIJ. Elle n'a pas la prétention d'être représentative de l'ensemble des jeunes diplômés. Mais elle fait en sorte de donner une image approximative de la situation : "L'absence de ressources contraint les jeunes diplômés à accepter des emplois précaires et sous-qualifiés. Cette situation piège les jeunes dès l'entrée sur le marché du travail, et pèse durablement sur l'évolution de leur carrière professionnelle", explique l'Unef. L'étude permet de noter une légère amélioration par rapport à l'année précédente où 50% des jeunes diplômés étaient déclarés sans emploi. Mais on est quand même loin des chiffres de 2011 où 58% de la promotion de 2010 avait un emploi…

Premier emploi : Un an après la fin des études, 1 étudiant sur deux au chômage - photo
Premier emploi : Un an après la fin des études, 1 étudiant sur deux au chômage - photo
Premier emploi : Un an après la fin des études, 1 étudiant sur deux au chômage - photo