Job étudiant : Comment trouver un boulot après la fac ? Le guide

Ecrit par

Trouver du boulot ce n’est pas évident quand tu quittes les bancs de la fac. meltyCampus te donne 10 conseils pour réussir.

L’entrée sur le marché du travail fait bien souvent peur aux étudiants et certains préfèrent même retarder le moment fatidique en faisant une année de césure. Comme chez meltyCampus on sait que cela te préoccupe, on a décidé de t’aider un peu jeune padawan en te proposant les 10 commandements de l’étudiant qui s’apprête à quitter la fac. 1. Le secteur qui te plaît tu trouveras. La première chose à faire c’est de trouver ce qui te plaît et de savoir dans quel secteur tu te verrais travailler plus tard. Les recruteurs ont horreur des candidats qui sont indécis et qui ne savent pas où ils vont. 2. Tes motivations tu sauras identifier. Tu as trouvé le secteur qui te plait ? Super. Sauf que maintenant il faut que tu saches pourquoi il t’attire. Formalité me diras-tu ? Eh bien on te conseille quand même d’y réfléchir un minimum car on risque de te le demander en entretien et tu peux être sûr que les autres candidats pourront y répondre du tac au tac pour la plupart. 3. Ton CV tu ne négligeras pas.

Ahhh le CV ! Si pour certains ce n’est qu’un bout de papier où vous pouvez fièrement afficher votre mention au BAC, sachez que souvent les recruteurs lisent à peine votre lettre de motivation et ne connaissent de vous donc que votre CV. Pour obtenir le saint graal et être convoqué à un entretien, rendez-le attractif ! Un peu de couleur mais pas trop et évitez d'utiliser certaines d’entre elles trop flashy ou agressives. Les items doivent être bien organisés et vos compétences bien mises en avant (compétences informatiques, diplômes en langues étrangères, … etc). Ne négligez pas les hobbies ! Pour des modèles de CV originaux, rendez-vous ici ou sinon bonjour Photoshop et InDesign.

how i met your mother animated GIF

4. Anglais tu parleras. Malheureusement pour ceux qui auraient décroché à "Where is Bryan ?" et qui auraient carrément baissé les bras à "Jenny is in the bathroom" (oui oui, avec la langue entre les dents pour bien prononcer), même si vous vous destinez à une carrière en France, maintenant la plupart des boîtes exigent que vous sachiez parler couramment anglais. Sorry. 5. LinkedIn et Viadeo tu connaîtras. Les candidatures spontanées via les sites internet des entreprises c’est bien mais, avec LinkedIn et Viadeo, vous aurez accès à une quantité d’offres incroyables et pourrez suivre les entreprises qui vous intéressent. C’est quand même plus pratique, non ? En plus, les recruteurs aiment généralement bien pouvoir vous espionner sur les réseaux sociaux. 6. Aux salons tu iras. En plus des réseaux sociaux professionnels, n’hésite pas à te rendre à des salons spécialisés pour pouvoir rencontrer des entreprises du secteur qui t’intéresse et te vendre.

best animated GIF

7. Du piston tu profiteras. Dans certaines entreprises, tu seras en compétition avec tellement d’autres candidats qu’à moins d’être un petit génie comme Aria qui, à 11 ans est déjà admise à Harvard, tu n’as quasiment aucune chance d’être pris. Essaye donc de profiter à fond de tous tes contacts et n’hésite pas à reprendre contact avec ce cousin à qui tu n’as pas parlé depuis 2 ans et qui travaille chez Airbus, une petite boîte sympa qui fait des avions apparemment. 8. Des stages tu feras. Les stages c’est la seule expérience professionnelle que tu as et un peu la seule chose qui te différencieras des autres étudiants de ta promo au moment de trouver un travail. Ne les néglige pas ! 9. Préparé tes entretiens tu auras. Les entretiens ça se prépare ! Tu ne vas pas boire un café et parler du match de foot de la veille avec ton recruteur (sauf si tu as de la chance) donc éteins ta télé et passe plutôt la soirée à faire des recherches sur l’entreprise et à bosser ta présentation. Tu regarderas le match en replay. 10. Réaliste tu seras. Malheureusement, depuis la crise c’est devenu de plus en plus dur de trouver un travail donc ne crache pas sur les PME et les start-up. Il faut parfois commencer petit.