Je suis célibataire et alors ? Le témoignage de Sophie

Ecrit par

Sophie est jeune, Sophie est belle et Sophie est une célibataire endurcie. Mais elle le vit très bien, la preuve avec ce témoignage.

Sophie a 24 ans, elle est étudiante en Droit (ces dix choses à savoir avant de s’inscrire en Droit, elle les connait déjà !) . Sophie est jolie, intelligente et marrante (enfin c'est ce qu'elle dit). Mais Sophie en a assez ! Toutes ses amies sont en couple, son petit frère est en couple, tout le monde est en couple. Ce qui, en soit n'est pas gênant. Ce qui est gênant, c'est de voir son entourage avoir pitié d'elle. Sa meilleure amie Aurélie veut sans cesse la "caser", elle lui a même créé un compte Tinder. Ses potes en couple ne l'invitent plus en soirée, car ils ne veulent pas la voir jouer la chandelle. Ses parents la questionnent constamment : "Quand est-ce que tu nous ramènes un ptit gars ? Ou une fille si tu veux, mais ramène nous quelqu'un bordel de m*rde !". La fin de la phrase a été rajoutée par Sophie car malgré la bonne foi de sa mère, la jeune fille voit bien qu'elle commence à désespérer. Son père lui a même demandé si elle était asexuée…Merci Papa ! Quand Sophie sort avec ses amis, Sophie ressemble à ça :

La vérité, c'est que Sophie ne voit pas l'utilité d'être en couple avec un garçon qu'elle n'aime pas assez, qui ne l'aime pas assez, ou qui pourrait la tromper. Sophie sort, Sophie a des rendez-vous, Sophie est sur Adopteunmec mais Sophie ne va pas plus loin qu'un "date". "À quoi ça sert d'être en couple juste pour être en couple ? Je préfère ne pas sortir avec ce garçon que j'ai rencontré, plutôt que sortir avec lui, et au bout de trois mois me rendre compte que ça ne colle pas, rompre et donc le faire souffrir. En plus, ce n'est pas comme si je restais seule dans ma chambre tous les soirs, devant Le destin de Lisa. Je sors, je m'amuse et parfois même je couche ! Je ne sais pas comment faire comprendre aux autres que je vais bien et que j'ai CHOISI d'être célibataire. C'est vrai que parfois je me sens seule et que j'aimerais bien me réveiller dans les bras de Ryan Gosling. Mais dans ces moments-là, soit je vais retrouver des amis, soit je me mate une série".

Le pire pour cette étudiante, reste de loin les réunions de famille. Quand les oncles et les tantes se réunissent tous à table, elle est sûre d'entendre "alors, quand-est ce que tu ramènes des petits enfants ?". Bien sûr, cette question est toujours suivie d'un silence gênant. Maintenant elle préfère répondre : "Quand vous vous y attendrez le moins !". A la rédaction de meltyCampus, on pense que Sophie a raison de vouloir prendre son temps. Rien ne presse, elle n'a que 24 ans et sa vie devant elle. Alors pourquoi se presser ? Pour lire davantage de témoignages, retrouvez Simon, puceau à 23 ans.