J'ai testé pour vous Whisper (et c'est pire que Tinder !)

Ecrit par

Nous sommes vendredi, et qui dit vendredi dit J'ai testé pour vous ! Aujourd'hui, je vous raconte mon aventure Whisper, entre désillusions et belles surprises !

Après les Anges de la télé-réalité, après Tinder et après Snapchat, nous avons décidé de nous attaquer à Whisper ! Cette appli que les membres de fraternités américaines aiment tant, cette appli qui nous révèle les secrets d'étudiants lambdas, qui paraissent tout à fait normaux au premier abord mais qui ont beaucoup de choses à cacher. Vous voulez en savoir davantage sur cette appli qui joue un peu le rôle du journal intime version 2014 ? Voici ma courte expérience ! Ici, pas la peine de remplir un profil vu que cette appli est anonyme ! J'installe l'appli et l’aventure commence immédiatement. J’accède à Whisper et que vois-je pour ma bienvenue : "Qui s*ce près de Paris ?", doux Jesus... c'est mon bizutage c'est ça ? Dans l'écran principal, j'ai le choix entre les confessions "populaires", celles "à proximité", celles "récentes" et même celles de ma fac !

secret animated GIF

Mais bien sûr quand je tape le nom de mon université (Upec), l'appli ne la trouve pas.... Je peux aussi rechercher des confidences, dans l'outil "Recherche", elles sont classées par thème : "Money", "Fashion", "LOL", "WTF"... Bien sûr, comme je suis un peu une rebelle qui n'a peur de rien, je vais faire un tour dans la catégorie "rencontre" et là bien sûr, j’atterris dans un pays où les pires messages Tinder seraient maîtres. "Recherche un fille qui kiff le porno", "à la recherche d'une bad girl que je vais pouvoir fesser", "Qui veut une photo de mon pénis"... Bon, je pense que ça suffit là ! Mais bon, je tombe aussi sur de vrais secrets : "Je suis amoureux de la mère de mon meilleur ami, je ne sais quoi faire...", "j'ai volé le mec de ma meilleure amie, et alors ?", "j'ai dansé avec deux personnes à mon mariage. Je suis mariée avec l'une et j'aimerais être mariée avec l'autre", "mon mari ne sait pas que ses deux enfants sont ceux de son frère..." pas du tout malsain...

twins animated GIF

Après avoir découvert que la vie pouvait ressembler à un épisode de Gossip Girl, je décide de me prêter au jeu, et de poster un faux secret, "je sors avec un homme marié" (mais si je vous l'assure, ce secret est faux) pour voir quelles vont être les réactions. Je m'attendais à recevoir des insultes, critiques et tout ce qui va avec, mais à la place j'ai reçu : "dispo ce soir pou une partie de jambes en l'air rapidos dans une ruelle", "tiens je t'envoie des photos de moi...nu". Okay d'accord ! Et moi qui pensais avoir tout vu sur Tinder ! Oui, souvenez-vous, j'ai testé Tinder il y a quelques mois. Là-bas, on m'a proposé de "faire la brouette", ici, on me propose "une partie rapidos dans une ruelle". O rage o désespoir... Au moment où je commence à perdre patience, j'aperçois des confessions qui me poussent à dire que cette appli n'est peut-être pas si mal, des confessions qui me font dire qu'en fait, certaines personnes ont vraiment besoin de se confier : "ma copine est morte il y a deux ans. Je continue de payer ses factures de téléphone tous les mois juste pour entendre sa voix sur son répondeur", "j'ai posté un message d'autodestruction ici, une jeune fille a répondu. Elle ne sait pas qu'elle m'a sauvé la vie...". Quand on lit ce genre de messages, on se dit que cette appli n'est pas si mal que ça ! Surtout si elle peut sauver des vies.

thanks animated GIF

Donc pour conclure, Whisper à ses bons et ses mauvais cotés. Sur 10 messages publiés, vous pouvez être sûr d'en trouver 6 sur le sexe. Soit une proposition, soit une VDM. Lire des galères, c'est plutôt drôle ! Mais recevoir tous les soirs des propositions plus qu'indécentes, et même des photos complètements WTF, c'est chiant ! D'un autre coté, quand je vois les messages de personnes qui se sentent mal dans leur peau, qui cherchent du réconfort et qui, la plupart du temps, trouve ce réconfort, ça fait plaisir ! Il y a une genre de solidarité sur Whisper. Quand tu vois le message d'une étudiante qui subit un cyber-harcèlement, et que tu vois les autres utilisateurs l'encourager et lui donner des conseils, tu te dis que l'humanité n'est pas condamnée... Sur ces belles paroles, je vous invite à découvrir d'autres confessions, sur les incroyables secrets étudiants.