J'ai testé pour vous un samedi soir à Oberkampf (et ce n'était pas de tout repos)

Ecrit par

En plus de vous informer de toute l'actualité étudiante, meltyCampus teste pour vous les nouvelles tendances des jeunes. Cette fois ci nous avons testé une soirée à Oberkampf.

Après avoir souffert psychologiquement devant les 5 premiers épisodes des anges de la télé-réalité 6, une journaliste de meltyCampus souffre désormais physiquement à Oberkampf. Bon j'avoue, j'en rajoute, ce n'était pas si mouvementé, juste un peu... étrange ! Mais pourquoi Oberkampf me direz-vous ? Cette rue située dans le 11 ème arrondissement est un lieu de débauche pour la jeunesse française, parmi laquelle on trouve un bon paquet d'étudiants. Rue facile d'accès (métro 5 et 9) aux nombreux bars (plus d'une vingtaine), ces derniers répondent à l'appel de la soif... Donc pourquoi ne pas tester pour vous ??? N'écoutant que mon courage, je choisis de me rendre au Quartier Général et à l'International. Le premier, car d'après ce que j'ai pu entendre, c'est assez spécial : le QG a la réputation d'être un bar "craignos" niveau clientèle et à l'hygiène douteuse. Bon bah c'est parti alors ! J'enfile ma cagoule, mes gants et ma doudoune histoire d'être protégée (faux, j'ai voulu faire celle qui n'a peur de rien et j'ai mis une jupe... oui, j'ai regretté.)

Arrivée vers 00h30, je décide de me rendre tout de suite au Quartier Général, un bar qui fait parler de lui. D'après les commentaires que j'ai lus avant de m'y rendre, je dois m'attendre à "un bar maudit et miteux". Comment me faire peur en 2 secondes... Le trajet sortie de métro-bar est assez rude : les jeunes (et même les plus âgés), trop bourrés pour pouvoir entrer dans les bars, zonent dans la rue et ont 2 occupations : se battre et lancer des phrases WTF telles que "vous venez me faire un gros calinou mes beautés, je sais que vous en avez envie mes poulettes hmmmm ça sent l'hormone". Normal. Je sens l'hormone... certains disent "ah tu sens bon" et d'autres "tu sens l'hormone"... C'est à ce moment précis que j'ai commencé à avoir peur et Usain Bolt a pris place dans mon corps, 1ère fois que je courais aussi vite ! Les filles non plus n'étaient plus très "fraîches", j'ai pu en apercevoir 2 occupées à essayer de voler le bonnet d'un vigile (pourquoi faire ? je ne sais pas. Un seul bonnet pour 2 têtes ? je ne comprends toujours pas), une en plein vomi et une autre occupée à danser, seule, dans la rue. Une Cour des miracles des temps modernes ?

J'ai testé pour vous un samedi soir à Oberkampf (et ce n'était pas de tout repos)

Après ce périple, mon amie et moi arrivons enfin à destination et franchement bonne surprise. Les boissons ne sont pas excessivement chères et la musique est bonne (pour moi de la bonne musique c'est du Claude François je précise). Le seul problème, c'est en fait les clients, certains sont assez spéciaux (fous, violents, lourds, vomitos, vomitas…). Mais sinon, le bar est à l'image de la rue, c'est à dire qu'on y trouve de tout, tous les styles, des mocassins aux joggings, en passant par les cravates et les casquettes. Imaginez le groupe Sexion d'Assaut en featuring avec Charles Aznavour. Ce mélange des genres vaut le coup d'oeil, mais je ne vais pas m'arrêter en si bon chemin en terme d'investigation... C'est pour cette raison, qu'après quelques verres, nous décidons de quitter le Quartier Général pour un autre bar, l'International. Le QG c'est cool mais j'aimerais bien pouvoir parler avec des gens. Parce qu'au QG à part des "Je vais dégueuler", "Dis Camion !", "caca pipi" et le langage des signes, il n'y a pas grand chose.

Je me dis qu'à l'International, je vais pouvoir communiquer, avoir des conversations et voir des bouches s'ouvrir sans que du vomi ou de la bave ne sorte de celle ci. Verdict : même conclusion que pour le QG : prix convenables et assez bonne musique (Claude François Forever). Cette fois-ci, les gens sont plus habillés (vous comprendrez dans quelques minutes) et moins vomitos. Il y a une bonne ambiance mais un peu trop de monde. Si vous voulez danser, c'est assez compliqué (voire impossible), et si vous voulez parler c'est tout aussi compliqué. En gros, allez-y si vous voulez rester assis toute la soirée, à contempler le plafond. Mais à part ça, c'est bien oui ! Mais bon, je n'y reste pas longtemps. Après le QG, l'International parait un peu trop normal. Je terminer la soirée devant Game of Thrones, une des séries préférées des étudiants,qui peut faire penser au Q.G niveau ambiance : sexe, bagarre, sauvagerie... La Cour des miracles, je vous dis !

J'ai testé pour vous un samedi soir à Oberkampf (et ce n'était pas de tout repos)

Conclusion : Oberkampf est un bon endroit pour passer du bon temps avec ses amis… À condition d'éviter la rue. Si tu as le moyen de te téléporter d'un bar à un autre, ou du métro à un bar, n'hésite pas ! Si vous sortez entre filles, préparez-vous psychologiquement quelques heures avant, parce que les "poulettes", "calinous" et "hormones" vont pleuvoir. Oberkampf c'est un genre de Pékin express, sans le riz, la perte de poids, et les totems en fait. Avec des épreuves à surmonter. Pour vous illustrer un peu l'image, jugez plutôt par vous-mêmes avec ce moment incompréhensible de la soirée au Quartier général : un jeune un peu (beaucoup) bourré s'approche de nous en déclamant le poème : "tu veux voir mon pénis !?" (sauf qu'il ne dit pas pénis) avant de nous montrer son anatomie… (sa question était davantage une affirmation qu'une question en fait). A ce moment là, agression visuelle ! Sachant que j'avais entendu l'incroyable chanson de Frankie Vincent "tu veux mon zizi ?" plus tôt dans la soirée, j'ai cru à un complot ! Bref, conseil pour toi cher internaute : y aller tôt dans la soirée, à l'heure où tout le monde n'est pas bourré (en train de vomir, morts ivres, couchés sur le sol, en train de danser nus, de montrer des choses sexuelles...) et quand les bars ne sont pas bondés. Après ça, tu es paré pour aller dans les 5 types bars où tu iras pendant tes études.