J'ai testé pour vous : Un concert de Yelle, le repère des étudiants... et c'était génial !

Ecrit par

Quand meltyCampus décide de quitter la fac, c'est pour écouter de la musique et aller à des concerts. Je pensais être loin des étudiants pendant plusieurs heures mais c'était sans compter sur Yelle qui les à tous réunis.

Après le j'ai testé pour vous une soirée fétichiste, meltyCampus a décidé de se la jouer beaucoup plus soft en allant à un concert. Attention, pas n'importe lequel, celui de Yelle. Je vous vois venir avec vos "qui c'est ? Ce n'est pas celle qui chantait parle pas à ma main ?" Si, c'est bien elle, et comme tout étudiant, cette chanson a bercé nos années collège/lycée et je suis sûr que même maintenant, vous vous rappelez des paroles par cœur. Pour être honnête, ce n'est pas moi qui me suis réveillée un matin en me disant "tiens, et si j'allais au concert de Yelle" ; tout vient de mon copain (c'est toujours de sa faute). Lui, grand fan de Yelle n'attendait que son passage en France pour être au premier rang et crier ses chansons qu'il connaît par cœur. Parce que oui, la petite (je parle bien de cette chanteuse) n'est peut-être pas connue de tous en France mais en Asie et aux États-Unis, c'est LA star qui exporte le mieux la french-touch électro. Bref, quand ton mec vient vers toi et te dit "réserve ta soirée du 16 décembre prochain car on va à la Gaîté lyrique voir Yelle", tu as du mal à lui briser le cœur. Le seul problème est que j'avais mon propre concert de fin d'année le même jour, où j'allais chanter et jouer (oui, je suis musicienne à mes heures perdues) mais quand quelqu'un t'invite gratuitement, tu ne peux pas refuser : le slogan des étudiants. Pendant près d'un mois, mon copain m'a fait écouter le nouvel album de Yelle, "Complètement fou" en boucle pour "être prêt pour le concert" selon ses dires. C'est sûr qu'avec mon "Je veux te voir", j'étais bien loin de la discographie de Yelle. Mais si, rappelez-vous de ce titre :

Le Jour J arrive et on se fait beau pour le concert ; on arrive même avec une demi-heure d'avance. C'est seulement arrivé sur place qu'on a compris que l'heure de 20h était l'ouverture des portes. Ma seule crainte pour ce concert était de me retrouver avec des gamines de 15 ans accompagnées de leurs parents. Pour me rassurer, je fais le tour de la queue et à ma surprise (ou pas), il n'y avait que des personnes d'une vingtaine d'années, bref des étudiants. Autour de nous, on ne parlait que de soirées et de cours, donc j'étais loin d'être dépaysé. Eh oui, les fans de Yelle ont grandi avec elle et vu leur enthousiasme, ils ne sont pas près de la lâcher. Comme sur Tinder, il y en avait pour tous les goûts avec des barbus, des grands, des petits,... Enfin un concert où la mixité est de mise et je suis sûre que si j'avais été seule, j'aurais pu pécho tranquillement car ces fans sont ouverts aux nouvelles rencontres. Il suffit que tu sois à côté de quelqu'un pendant cinq minutes pour que tu sois tout à coup en train de lui raconter ta vie. Étrange comme sensation, mais plutôt agréable. Bon, il serait peut-être temps que je parle de la musique et comme tout concert, j'ai eu le droit à une première partie de trente minutes avec Menthol. A première vue, tout est étrange chez eux, le chanteur au T-shirt blanc me rappelle vaguement quelqu'un tandis que le guitariste fait des gestes étranges de droite à gauche à la manière d'un robot. Nous étions projetés comme un dans univers parallèle. Alors que mon copain cherchait désespérément un "coca sans bulles" (private joke : titre d'une des chansons de Yelle), j'appréciais tranquillement la musique.

J'ai testé pour vous : Un concert de Yelle, le repère des étudiants... et c'était génial !

Ce n'est pas tout, mais après plus d'une heure d'attente, on est quand même là pour voir Yelle, où est-elle ? C'est à ce moment-là que les lumières s'éteignent et que l'on voit apparaître un véritable show de percussions avec deux batteurs et des effets de lumière sublimes. Eh oui, Yelle n'est pas seulement une chanteuse, c'est surtout un groupe, un duo avec Grand-Marnier avec qui elle collabore depuis le début et qui avait une place privilégiée à la batterie. Enfin un concert où l'attention n'est pas seulement donnée au chanteur mais aussi à ses musiciens (c'est mon côté violoniste qui se révolte). Nous avions le droit à deux excellents batteurs qui loin de rester assis pendant plus d'une heure faisaient partie du spectacle à travers des pas de danse sychro qui illustraient au mieux la musique. Aux premières notes, le public était chaud patate et à l'entrée de Yelle, on ne pouvait plus les arrêter. Tout le monde dansait et chantait comme si on était en boîte de nuit. On n'était très loin de certains concerts où tu restes assis pendant tout le long et la salle de la Gaîté Lyrique n'a pu que favoriser une telle ambiance. Enfermés dans un carré et sans chaises, nous pouvions bouger nos fesses et faire nos meilleurs pas de danse. On ne s'est pas gêné pour mettre toute notre énergie dans la chanson "Bassin" (l'une de mes chansons favorites) où tout le monde bougeait ses hanches. Pour le coup, même si tu n'étais pas sexy, ce n'était pas du tout embarrassant. Nous n'étions pas les seuls à danser et Yelle, était pleine d'énergie parcourant toute la scène pour que chacun puisse la voir.

J'ai testé pour vous : Un concert de Yelle, le repère des étudiants... et c'était génial !

Tout concert à une fin et "Complètement fou" a clôturé cette soirée de folie. D'ailleurs, nous avons même eu le droit à une séance photo de Grand-Marnier et pour le coup, c'était nous les vedettes. Un seul mot d'ordre : faire des poses étranges et se lâcher comme jamais. Tout le monde l'a compris et une fan est même allée jusqu'à retirer son haut montrant sa poitrine à tout le monde. Assise sur les épaules d'un de ses potes, personne ne pouvait la louper et tous les mecs hétéro la regardaient avec envie. J'avais limite l'impression qu'ils n'avaient jamais vu de poitrines de leur vie, les pauvres. Le concert s'est achevé mais Yelle n'a pas voulu nous laisser partir comme cela et nous a proposé une petite séance de dédicaces. Eh oui, comme vous devez vous en douter, j'ai eu le droit à un poster dédicacé, un bisou et même une photo avec cette chanteuse qui est adorable. Elle prenait vraiment plaisir à rencontrer ses fans jusqu'au dernier (dont je faisais partie). Je suis repartie avec des étoiles plein les yeux et sans regret d'avoir loupé mon propre concert. Pour le coup, j'ai vraiment rencontré une star, pas comme ces étudiants. Si vous avez raté le passage de Yelle, vous avez le droit à une seconde chance car elle entame bientôt sa tournée en France et son prochain passage à Paris se fera le 11 mars à La Cigale, donc vous n'avez plus d'excuses pour ne pas venir.