J'ai testé pour vous Uber (où comment éviter le Noctilien et ses aléas) !

Ecrit par

meltyCampus revient avec un de vos rendez-vous préférés ! Aujourd'hui, nous avons testé pour vous un Uber !

Là vous vous dîtes que meltyCampus a 3 trains de retard (le rer C, le A et le B) mais la vérité est tout autre. J'ai testé Uber, le service de chauffeur privé il y a quelques mois déjà mais je pense que le timing est parfait pour vous raconter mon expérience. Oui, ça sera surement moins fun que mon expérience Tinder, mais beaucoup plus d'actualité ! Contexte : imaginez une jeune fille, qui n'habite pas sur Paris mais dans ses alentours. Cette jeune fille est en couple et cette jeune fille vit toujours chez ses parents. Tous les matins, elle doit être chez elle à 8h pour pouvoir réveiller son petit-frère, lui préparer son petit-déjeuner... pour qu'il aille à l'école dans de bonnes conditions. Mais parfois, cette demoiselle reste dormir chez son copain. Si ça ne vous gêne pas, je vais passer de la 3ème personne du singulier à la première. Comme l'article s'appelle J'ai testé pour vous, vous vous doutez que cette jeune fille c'est moi. Si vous souhaitez mettre un visage sur cette personne, je vous conseille de mettre celui de Jessica Alba, en toute objectivité bien sûr... ndlr : ceci est un mensonge.

Donc je disais, il y a des soirs où je décide de rester chez mon copain... Pour jouer aux billes bien sûr. Je dois donc me réveiller un peu avant 7h pour me préparer et rentrer chez moi. Oui c'est assez fatiguant. Me voilà donc à 7h, à la recherche d'un taxi pouvant m'emmener du 14ème jusqu'au 94. Après 5 à 7 minutes de recherche, je trouve enfin mon bonheur, rue d'Alésia. J'arrive chez moi 30 minutes plus tard, avec 25 euros en moins. La semaine d'après rebelote, réveil, taxi, 25 minutes de trajet, 21 euros en moins. Déjà je constate avec surprise que ce chauffeur a trouvé un chemin plus rapide. Ça me fait 4 euros en plus dans mon budget de la semaine (donc un Happy Meal en plus). Deux semaines plus tard, rebelote : réveil, 30 minutes de trajet et 26 euros dans mon porte-feuille. En chemin, quand j'affirme au chauffeur qu'un chemin plus court est disponible, il me répond qu'il connait mieux les routes parisiennes que moi. Okay... Trois semaines plus tard, 3ème et avant-dernier taxi ! Je n'ai pas de liquide, je demande donc au chauffeur de me conduire à un distributeur. Celui-ci n'a pas l'air d'avoir confiance. Oui car peut-être que mon compte est vide, peut-être que j'ai en tête de m'enfuir arrivée devant l'automate.

Mais pas du tout ! Arrête ta paranoia mon coco ! Après lui avoir bien fait comprendre que mon compte bancaire n'est pas vide, M.Taxi se décide enfin à rouler. 30 minutes plus tard, je suis chez moi, je paye 28 euros. Là je me dis que si je dois dépenser 30 euros toutes les semaines, je préfère encore être célibataire... (si tu me lis cher copain, c'est une blague. Ne jete pas mes affaires par la fenetre stp). 4ème semaine chez mon copain : réveil tardif/panique/recherche de taxi pendant 15 minutes/J'en trouve un (hallelujah)/il ne va que dans Paris (VDM)/arrivée chez moi à 8h passé(tristesse)/retard pour moi et donc pour mon frère (ma mère va me tuer)... A coté de ça, je vois mes amis utiliser l'application Uber. Je les vois sortir en semaine, en weekend, jusqu'à pas d'heure, sans s'inquiéter de savoir si le N22 passe près du bar où s'ils vont trouver un taxi. Je décide donc d'installer moi aussi cette appli #JeSuisUnMouton. Je crée mon profil, j'ajoute mes coordonnés bancaires, mon lieu de domicile et mon bureau (qui est en fait l'adresse de mon copain). 5ème semaine chez mon copain, terminé l'attente d'un taxi dans la rue, en présence des éboueurs et des boulangers qui se réveillent. Je clique sur "Uberpop", sur "estimation du prix" et sur "Mon domicile". Et là, je suis heureuse de voir que le prix ne dépassera pas 17 euros. Serait-ce des larmes de joie qui coulent sur mes joues ? Et si mon chauffeur était Ryan Gosling ? #Dream

Mon Uber est censé être là dans 8 minutes. Mon Uber est ponctuel. Mon Uber me propose une bouteille d'eau, des bonbons et de choisir la radio de mon choix. Mon Uber qui me raconte sa vie, qui n'a pas de boulot pour le moment (il a 22 ans) mais qui est sauvé par cette activé. Une semaine plus tard rebelote : réveil, Uber, 20 minutes de trajet, 17 euros + sieste avant le réveil de mon frère vu que je suis arrivée plus tôt que d'habitude ! Et tout le monde sait que la sieste, c'est la vie. Avec ce J'ai testé pour vous, je suis en aucun cas en train de blâmer les chauffeurs de taxi qui ont trimé pour obtenir une licence, un permis... Je dis simplement que cette appli à simplifier ma vie et que de ce fait, je peux jouer aux billes plus longtemps avec mon copain... Oui, c'était la morale de cette histoire. Sur ce, pour rester sur l’actualité, je vous propose de lire l'effet de la canicule sur les filles. Non messieurs, désolé de vous décevoir ça n'a rien de sexuel...