Insolite : Un étudiant construit une maison en bouteilles de bière vides

Ecrit par

Une fois diplômés, les étudiants font tout pour se faire remarquer. Li Rognjun a décidé de recycler les bouteilles de bière vides.

Les étudiants nous étonneront toujours avec leurs inventions. Alors que certains cherchent à contrôler un cafard par l’esprit, d’autres révolutionnent l’architecture. meltyCampus connaissait les apparts en conteneur, les cabanes en bois ou encore sous l’eau, mais une maison entièrement faite en bouteilles de verre, c’est une première. Il s’agit bien du projet de Li Rognjun qui vient tout juste d’obtenir son diplôme d’ingénieur à l’Université des Sciences et de Technologie de Mongolie. Loin d’être qu’une simple idée, il concrétise sa réalisation avec l’aide de son père pour créer une architecture unique. Un projet de carrière qu’il affirme au site Le Figaro : “mon but est de construire des bâtiments avec un style artistique jamais vu”. C’est au centre de son village natal à Lanya qu’il décide de mettre en oeuvre son projet. La superficie est de 29 m² pour une hauteur de trois mètres ; une maison de deux étages qui pourrait ravir n’importe quel étudiant qui vit dans un appart bien plus petit.

Insolite : Un étudiant construit une maison en bouteilles de bière vides
Insolite : Un étudiant construit une maison en bouteilles de bière vides

Ce projet était loin d’être de tout repos et Li Rognjun a mis quatre mois à construire sa maison en bouteilles et a dépensé près de 70 000 yuan (soit 10 000 euros). Un coût dérisoire comparé aux prix de construction d’une maison (même petite). Sans surprise, ce projet a attiré de nombreuses personnes que ce soit des curieux, des partenaires ou mieux, des investisseurs. Loin de détruire le paysage du petit village, cette construction est acceptée par tous les villageois et certains affirment même que “le bâtiment est encore plus joli la nuit. Il brille de mille feux quand il est allumé”. En attendant, vous pouvez toujours utiliser l’appli Somhome pour espérer trouver une telle maison.

Source : Le Figaro