Insolite : Recalé de la fac de Reims à cause de ses origines picardes !

Ecrit par

Les écoles de médecine sélectionneraient-elles désormais leurs étudiants en fonction de leurs origines géographiques ? Il semblerait que oui et un lycéen est sur liste d’attente de la fac de Reims pour une seule raison : être Picard.

meltyCampus a conscience qu’entre certaines régions, l’entente peut être compliquée. Il est normal de vouloir conserver ses mœurs et ses traditions culturelles, mais pourquoi s’attaquer aux étudiants ? Baptiste Talbot est un bachelier de la filière S et parmi ses vœux sur APB (d'ailleurs la première vague de réponses a déjà eu lieu) la fac de médecine de Reims fait partie de la tête de liste. Son rêve : devenir kinésithérapeute ! Mais le problème est qu’il est sur liste d’attente car il est domicilié en Picardie. On pourrait croire qu’il s’agit d’une simple blague et pourtant, plus d’une vingtaine de lycéens des régions alentours seraient concernés. Les facs de médecine sont soumises à un "numerus clausus" que seules les autorités politiques peuvent modifier (avec difficulté), donc face à un nombre important de candidatures cette année, la fac de Reims a décidé de donner la priorité aux élèves de sa région. Selon le site L’union L’Ardennais, Baptiste et sa mère auraient fait appel au député-maire, Jacques Krabral et l’affaire qui concerne, à l’origine, une fac en particulier est presque devenue politique. La réforme territoriale est à l’ordre du jour et le gouvernement compte bien rapprocher la Picardie de la Champagne-Ardenne même si certains contestent.

Insolite : Recalé de la fac de Reims à cause de ses origines picardes !

Jacques Krabral qui a averti le ministère de l’Enseignement supérieur, a également écrit au doyen de l’UFR de médecine de la fac de Reims. Voici un extrait de sa lettre. "Reims est la destination naturelle et logique des étudiants de notre territoire et ils contribuent donc aussi à accroître l’importance et la notoriété de son pôle universitaire. De plus, la réforme territoriale, telle qu’elle s’annonce, plaide pour la fusion des régions Picardie et Champagne-Ardenne". En attentant qu’une décision soit prise, Baptiste doit attendre vendredi prochain les résultats du bac (découvrez comment se passe la correction de copies) qui feront changer les listes d’admission de la fac de Reims. Le bachelier relativise les choses et la seule façon de contourner cette règle "est de s’inscrire à une classe prépa, puis, un an après, de s’inscrire en médecine". A-t-il vraiment envie de "perdre" une année de prépa en raison de problèmes administratifs ?

Source : http://www.lunion.presse.fr/accueil/ecarte-de-la-fac-de-reims-parce-que-picard-ia0b0n371622