Insolite : En Afrique du Sud, les étudiants d'une fac veulent expulser les juifs !

Ecrit par

C'est une polémique dont ce campus sud-africain se serait bien passée. Des étudiants ont signé une pétition pour exclure les juifs du campus. meltyCampus revient sur l'affaire :

C'est une demande qui a fait beaucoup de bruit à l'université technologique de Durban, en Afrique du Sud. Jeudi 12 février, le Conseil représentatif des étudiants a adressé une requête écrite aux autorités du campus. L'instance a demandé la désinscription de "tous les étudiants juifs", et en particulier ceux qui ne soutiennent pas la cause palestinienne, nous révèle Digischool. Cette demande intervient dans un contexte particulièrement tendu. La veille, l'université avait accueilli l'activiste palestinienne Leila Khaled. Agée de 71 ans, cette militante du Front de Libération de la Palestine (FPLP) est aussi membre du Conseil national palestinien. Elle participait à une campagne internationale de levée de fonds pour la cause palestinienne. Leila Khaled s'est faite connaître dans les années 1960-1970 en participant à plusieurs détournements d'avions, ainsi qu'à des actions commando violentes. Avant sa venue sur le campus de Durban, des étudiants juifs avaient vivement protesté. Ils l'avaient qualifiée de "symbole d'une résistance violente", rapporte le Times Live. Si les étudiants tenaient à défendre les Palestiniens, ils pouvaient choisir la solution non-violente du die-in, comme ces élèves américains.

L'administration du campus a réagi très fermement, en rejetant la demande du Conseil des étudiants. "C'est une violation de nos valeurs et de nos principes. L'université de Durban ne discrimine personne en fonction de sa race, sa religion, sa couleur de peau, son origine ethnique, son orientation sexuelle ou ses conviction politiques" a déclaré Ahmed Bawa, vice-président de l'université. Il a en outre ajouté que cette demande était "ridicule, injuste, déraisonnable et anti-constitutionnelle". Ce n'est pas une pierre, mais une avalanche de rochers dans le jardin de la nation arc-en-ciel. Chez meltyCampus, nous nous demandons ce que le Conseil des étudiants avait fumé ce jour-là. Dans un pays qui a connu l'apartheid, et où la réconciliation est si difficile, QUI a pu croire que c'était une bonne idée ? Alana Baranov, vice-présidente du Conseil de la communauté juive du Kwazulu-Natal, a qualifié la pétition d'"ouvertement antisémite". Le Conseil des étudiants s'est défendu en affirmant qu'il ne visait que les étudiants "sionistes". Ils devraient peut-être s'inscrire au cours de la fac de Dartmouth sur le racisme.

Source : http://www.digischool.fr/enseignement/universite-durban-etudiants-veulent-expulser-juifs-26521.php