Inde : Viol de l'étudiante, le procès est à huis clos

Ecrit par

Ce sera un procès à huis clos pour les cinq accusés de viol en Inde. La famille de la victime et l'Inde entière attendent le verdict. meltyCampus vous en dit plus.

Le procès des cinq agresseurs sur six de l'étudiant violée en Inde s'est ouvert hier. Un jugement très attendu par le pays entier. Cette affaire a créé une véritable révolution à New Delhi et dans tout l'état indien. Souvenez-vous, meltyCampus vous rapportait le viol collectif d'une jeune étudiante indienne au mois de décembre. Les détails atroces de cette agression ont été révélés par son compagnon. Ce témoignage, que nous vous rapportions avec l'aide de l'AFP, servait de "thérapie" au jeune homme impuissant face à la situation. Il avait notamment évoqué la violence de l'agression mais également la lâcheté des passants. Ces derniers sont passés près d'eux sans leur venir en aide alors que la jeune femme luttait contre la mort. Les six agresseurs ont rapidement été arrêtés. Cinq adultes et un mineur de 17 ans. La famille de la victime demandait alors la peine capitale pour ces agresseurs.

Inde : Viol de l'étudiante, le procès est à huis clos - photo
Inde : Viol de l'étudiante, le procès est à huis clos - photo
Inde : Viol de l'étudiante, le procès est à huis clos - photo

Tout s'est déroulé dans un bus. La jeune femme sortait du cinéma avec son compagnon. C'est alors que cinq hommes et le conducteur du bus qu'ils ont pris s'en sont pris à eux. Hier, le procès s'est ouvert à huis clos. Une nécessité quand on sait que tous les médias sont tournés vers eux et attendent les peines qu'auront les accusés. "C'est devenu impossible pour cette cour de mener la procédure dans cette situation", avait déclaré la magistrate, Namrita Aggarwal nous rapporte Le Nouvel Obs. Si le père de l'étudiante violée a dévoilé l'identité de sa fille, celle-ci doit rester anonyme. Ram Singh, Mukesh Singh, Vijay Sharma, Akshay Thakur et Pawan Gupta sont donc face à la justice pour déterminer ce qu'ils risquent.

Source : AFP / Nouvel Obs